royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

159 classes fermées et 438 cas positifs dans l’académie de Grenoble


D’après des chiffres communiqués ce 17 septembre, 408 élèves et 30 membres des personnels de l’Education nationale ont été testés positifs au coronavirus dans l’académie, ce qui a entraîné la fermeture de 159 classes, réparties en Isère, en Savoie, en Haute-Savoie, dans la Drôme et en Ardèche.

C’est en Isère et dans la Drôme que la propagation du virus a le plus de conséquences en cette fin de semaine dans l’éducation nationale : on y recense le nombre le plus élevé de classes fermées.

  • Isère :  60
  • Drôme : 44
  • Haute-Savoie : 29
  • Ardèche : 14
  • Savoie : 12

     

L’académie de Grenoble tient toutefois à relativiser ces données en précisant que ces fermetures ne représentent que 0,6 % des classes réparties sur le territoire. 

Par ailleurs, une école entière a dû fermer ses portes sur l’ensemble des 3204 établissements scolaires de l’académie. 

 

Les conséquences des cas de contamination au Covid dans l'éducation nationale, dans l'académie de Grenoble.

Les conséquences des cas de contamination au Covid dans l’éducation nationale, dans l’académie de Grenoble.

© Académie de Grenoble.

 

Sur les sept derniers jours, 408 élèves ont été contraints de s’isoler à la maison, pour continuer de suivre les cours à distance, sur un total de près de 662 000 élèves.

Certains enseignants et personnels de l’éducation nationale sont eux aussi touchés : trente ont été testés positifs au coronavirus, soit 0,05 % des effectifs.

 

Rappel du protocole

Lorsqu’un élève s’avère positif au coronavirus en primaire, il est placé à l’isolement pendant dix jours. Ses camarades de classe sont eux renvoyés à la maison pour suivre des cours à distance pendant sept jours.

Dans le secondaire, le protocole mis en place par l’Education nationale est différent.

Si un collégien ou un lycéen est positif au Covid-19, il doit s’isoler pendant dix jours. En revanche, la détection d’un cas positif n’entraîne pas de fermeture de classe de manière systématique.

Seuls les cas contacts de cet élève peuvent être impactés, en fonction également de leur niveau de vaccination. Si un enfant est déclaré cas contact mais qu’il est vacciné, il est autorisé à poursuivre ses apprentissages dans son établissement, sous réserve de tests PCR négatifs effectués à J+1, puis à J+7.

S’il s’avère qu’un enseignant est positif, la classe n’est pas automatiquement fermée.

Comme pour n’importe quel salarié, la liste des cas contacts est établie. Les élèves ne sont pas considérés comme sujets à contamination dans la mesure où les gestes barrières auront été respectés.

 

Répartition des classes fermées par département dans l'académie de Grenoble.

Répartition des classes fermées par département dans l’académie de Grenoble.

© Académie de Grenoble.

 

Campagnes de dépistage

Depuis la rentrée, le jeudi 2 septembre, 237 établissements scolaires ont proposé de vacciner les élèves de plus de 12 ans, soit environ 46% des collèges et lycées de l’académie.

Par ailleurs, des campagnes de dépistage au moyen de tests salivaires reprennent progressivement dans les écoles primaires pour les élèves et les enseignants.

Le rectorat ne dispose pas, pour l’instant, de données concernant ces dépistages.





Source France 3

Related posts

« air polaire », chute des températures et retour de la neige, après Pâques, l’hiver revient dans les Alpes

adrien

le mont Blanc a perdu 91 centimètres en quatre ans

adrien

« les glaciers deviennent certains jours le décor de véritables meetings aériens »

adrien