royalparcevian.com
Haute Savoie

3 moments forts à retenir du débat du 2nd tour de Passy (Haute-Savoie) diffusé sur France 3 Alpes


REPLAY. Raphaël Castéra (DVG) et André Pasteris (Divers), les deux candidats encore en lice pour le second tour des élections municipales à Passy, confrontent leurs programmes sur le plateau de France 3 Alpes. Un débat très fortement marqué par le problème de la pollution dans la vallée de l’Arve.

Le maire sortant, Patrick Kollibay (DVD), arrivé troisième du premier tour, a choisi de se retirer de la course à la mairie de Passy.

C’est le cas également du leader historique de la gauche passerande, Laurent Nardi (DVG), qui s’est classé quatrième du premier round.

Deux candidats briguent donc le siège de maire :

  • Raphaël Castera de la liste « Réussir pour Passy » : 44 ans, chef de projets dans le domaine de la communication.

     
  • André Pasteris de la liste « Passy Passion » : 56 ans, chef d’entreprise spécialisé dans l’assainissement.


Le taux d’abstention lors du premier tour s’est élevé à 59,71%.

Résultats du 1er tour des municipales 2020 à Passy en Haute-Savoie

Résultats du 1er tour des municipales 2020 à Passy en Haute-Savoie

© France 3

 

La réduction de la pollution, enjeu majeur de l’élection

A une vingtaine de kilomètres de Chamonix, au pied du Mont-Blanc, Passy est située dans la vallée de l’Arve, tristement connue pour ses records en terme de pollution de l’air.

La vallée est très empruntée par les poids lourds qui se rendent dans l’est de l’Europe, via l’Italie et le tunnel du Mont-Blanc. Près de deux millions de véhicules passent la frontière ici chaque année (5360 véhicules/jour).

Le chauffage au bois et les activités industrielles contribuent à y rendre l’air irrespirable. 

Selon une étude de Santé publique France de septembre 2017, 8% de la mortalité dans la vallée serait imputable aux particules fines, soit 85 décès par an.

Ce rapport préconisait de réduire les sources de pollution aux particules fines de 30% dans les communes pour éviter 45 décès par an.

Depuis, un plan de protection de l’atmosphère a été signé, en avril 2019, pour réduire d’ici à 2024 le nombre de morts dus à la pollution.

 

Comment aider les Passerands à réduire leur empreinte carbone ?

La pollution aux particules fines est « à 70% » une pollution domestique, rappelle Raphaël Castéra. Cet ancien attaché parlementaire, élu de l’opposition municipale, estime donc qu’il faut encourager les habitants de sa commune à moderniser leurs systèmes de chauffage au bois, notamment en investissant dans des foyers de combustion fermés.

Sur ce point, les deux candidats sont d’accord mais c’est sur la méthode d’incitation et sur le financement que les avis divergent.

Raphaël Castéra veut doubler le fonds air-bois, une aide financière de 2000 euros pour les particuliers pour remplacer leurs appareils de chauffage.

« La commune de Passy apporterait ainsi 2000 euros supplémentaires » aux foyers modestes, « sous condition de ressources ».

André Pasteris préfère lui maintenir la part de l’aide communale à 500 euros, sans condition de ressources, pour en faire bénéficier « tout le monde ».



durée de la vidéo: 03 min 41

Passy : comment lutter contre la pollution aux particules fines ?



©France 3 Alpes

 

Quel avenir pour l’incinérateur ?

Régulièrement pointé du doigt pour ses émissions athmosphériques, l’incinérateur de Passy fait l’objet d’une délégation de service public jusqu’en 2030. 

André Pasteris « se voit difficilement arrêter cette exploitation » mais souhaite que « chacun se prenne en main » pour trier ses déchets et réduire ainsi le tonnage de détritus qui arrivent à l’incinérateur.

Il penche pour la mise en place d’une recyclerie et s’oppose clairement au projet de Raphaël Castéra de créer un centre de métanisation. Pour le chef d’entreprise, ce serait « une catastrophe au niveau olfactif » et une « horreur visuelle ».

Son rival s’est lui engagé à fermer l’incinérateur en changeant le mode de collecte des déchets et en misant sur la « diversification énergétique ».



durée de la vidéo: 02 min 22

Passy : que faire de l’incinérateur ?



©France 3 Alpes

 

L’aire de régulation des poids-lourds au Fayet

Lors de sa visite en Haute-Savoie au mois de février dernier, Emmanuel Macron s’est dit favorable au déplacement de l’aire de régulation des poids-lourds située au Fayet. 

Plus de 600 000 camions ont traversé la vallée de l’Arve l’an dernier. Ils doivent faire une halte sur cette aire qui se trouve en bas d’une côte.

« Une hérésie technique » pour Raphaël Castéra qui souhaite suggérer à ATMB (Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc) de la déplacer. Le candidat divers gauche veut engager les discussions dès son investiture, s’il est élu maire. 

Pour André Pasteris, cette promesse sera difficile à tenir.

Il reproche à son rival de faire croire que le déménagement de l’aire du Fayet pourra se faire « rapidement ».

Selon lui, il faut d’abord que le futur maire de Passy se rapproche du GEIE (le gestionnaire du tunnel du Mont-Blanc) avant d’engager les discussions avec ATMB, qui aura le dernier mot.

 

Comment faire venir les touristes à Passy ?

Au coeur du pays du Mont-Blanc, Passy a des atouts à faire valoir au niveau touristique. 

Raphaël Castéra veut cibler un « public familial » et propose de moderniser la station de ski de Plaine-Joux. Il souhaite également remettre l’accent sur le patrimoine culturel et mettre en valeur la réserve naturelle.

« Pas de mécanisation à outrance de la station de Plaine-Joux » au programme pour André Pasteris. Le candidat sans étiquette opte pour une remise en état des sentiers et de la route des sculptures, pour privilégier « un tourisme vert ».



durée de la vidéo: 02 min 45

Passy : comment développer le tourisme ?



©France 3 Alpes

 

Revoir le débat en intégralité

Municipales 2020 : débat du second tour à Passy (Haute-Savoie)

 



Source France 3

Related posts

Un plongeur de Haute-Savoie s’attaque à un saut record pour aider un jeune handicapé

adrien

CARTE. Coronavirus COVID 19 : voici où se trouvent les 811 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien

un guide de haute montagne assiste à un éboulement sur la Mer de Glace

adrien