royalparcevian.com
Haute Savoie

à La Balme-de-Sillingy, prière de ne pas boire l’eau du robinet


En attendant des analyses de l’ARS sur l’éventuelle présence d’une bactérie dans le réseau d’eau de La Balme-de-Sillingy, les autorités organisent une distribution d’eau en bouteille pour tous les habitants. 

Tout est parti de quelques cas de gastro-entérite. Quelques cas signalés en milieu la semaine sur la commune de La Balme-de-Sillingy en Haute-Savoie.

« On est entrés en contact avec les services de l’Agence régionale de santé (ARS) qui a fait un prélèvement vendredi, et nous a demandé à titre de précaution de suspendre la distribution en eau potable » pour cause de présence potentielle d’une bactérie dans le réseau de la commune, explique le président de l’intercommunalité Henri Carelli.

Depuis, c’est le branle-bas de combat dans la commune. Ce vendredi 28 août, à la suite de la demande de l’ARS, la mairie et la communauté de communes Fier et Usses ont mis en place des permanences dans la salle polyvalente Georges Daviet, où les habitants peuvent venir récupérer des bouteilles d’eau potable. 

15 000 bouteilles récupérées par la commune

Dans ce genre de situation, la reglementation impose une distribution d’un litre et demi d’eau potable par personne et par jour. « Vendredi, on a réussi à faire rentrer dix palettes, qui représentent 5 000 bouteilles« , précise la maire de La Balme Séverine Mugner. Ce samedi, « le magasin Auchan nous a offert 5 000 bouteilles, et on a pu encore en récupérer autant dans l’après-midi sur Aix-les-Bains« .

Un habitant et ses bouteilles d'eau fraîchement récupérées.

Un habitant et ses bouteilles d’eau fraîchement récupérées.

© Grégory Lespinasse/France 3 Alpes

Les réserves sont donc là pour fournir les plus de 5 000 habitants de la commune, en attendant les résultats des analyses de l’ARS prévus pour ce lundi 31 août. Mais encore faut-il que les gens sachent qu’il faut venir chercher ces fameuses bouteilles.

On fait de la communication sur les réseaux sociaux, dans les montées d’immeubles… Un énorme réseau relais citoyen s’est formé. Les gens sont allés prévenir le grand-père, le voisin d’à côté.

Séverine Mugner, maire de La Balme-de-Sillingy

Alors les habitants viennent nombreux récupérer le précieux cylindre de plastique. Dans la salle polyvalente, des agents municipaux et de la communautés de communes organisent la distribution. Avec, pour chaque arrivant, les mêmes informations à décliner : le nom, le prénom, et le nombre de personnes dans leur foyer. A la clé : deux bouteilles par personnes du foyer, histoire de tenir jusque lundi soir.

Un service de covoiturage a également été mis en place pour rendre visite à ceux qui doivent rester chez eux. La maire de La Balme se réjouit de la solidarité des habitants, « venus spontanément nous voir pour proposer de l’aide, décharger les camion, distribuer, aller au contact des personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer « . 

« Il n’y a pas de gros danger« 

Les autorités se veulent par ailleurs rassurantes. « Il n’y a pas de gros danger », assure Henri Carelli. Ainsi, prendre une douche ne présente a priori par de menace, et faire bouillir l’eau à au moins 60°C fait disparaître toute présence de bactéries. 
 

En attendant les résultats des analyses de l’ARS lundi, « les agents de l’intercom ont pratiqué une désinfection complète de l’ensemble du réseau d’eau, et ont refait un traitement à base de chlore pour anéantir ces bactéries, précise le président de la communauté de communes. En parallèle, nous faisons des investigations pour savoir comment cette bactérie est entrée dans le réseau.« 

A l’heure actuelle, deux hypothèses se dégagent. Un camion aurait pu être nettoyé par une bouche d’incendie présentant une fuite, qui aurait permis à une petite quantité d’eau contaminée de revenir dans le réseau. Autre possibilité, de l’eau de pluie, tombée en grande quantité ces derniers jours, aurait ruisselé depuis un champ récemment traité jusqu’à un point proche du captage.

Les autorités locales espèrent pouvoir annoncer la fin de l’embargo sur l’eau du robinet ce lundi, sous réserve d’une approbation de l’ARS.

 



Source France 3

Related posts

« ils le méritent bien' » commente Karl, âgé de 11 ans

adrien

plus court mais hyper-montagneux, les meilleurs coureurs attendus avant le Tour de France

adrien

Savoie et Haute-Savoie : quels enjeux à l’approche du second tour des élections municipales ?

adrien