royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

Après un parcours héroïque en Coupe de France, quel avenir pour le club de Rumilly Vallières ?



Le club haut-savoyard a finalement buté sur l’AS Monaco en demi-finales de la Coupe de France jeudi 13 mai au Parc des sports d’Annecy (1-5). Mais les dirigeants de Rumilly Vallières espèrent bien capitaliser sur ce parcours heroïque pour l’avenir de leur équipe. 

Au lendemain de la défaite avec les honneurs en demi-finales de la Coupe de France face à l’AS Monaco (1-5), le club de Rumilly Vallières est encore dans l’émotion engendrée par cette inoubiable soirée, malgré une enceinte vide à cause des restrictions sanitaires. La foule immense qui a salué les mini-bus des joueurs haut-savoyards dans les rues d’Annecy avant le match et l’ouverture du score d’Alexi Peuget à la 20ème minute face aux Monégasques sont autant de souvenirs qui resteront gravés à vie dans les collines de l’Albanais. 

« Ce qui ressort ce matin, c’est de la fierté. on est fier de nos joueurs, de ce qu’ils ont proposé tout au long de ces derniers mois en Coupe de France », a confié Bruno Piccon, co-président du club, au micro de France 3 Alpes. 

Un gros coup de pouce financier 

Mais sur le long terme, que peut tirer de cette aventure le GFA Rumilly Vallières, qui évolue en quatrième division française ? D’abord, la participation aux demi-finales de la Coupe de France va lui rapporter 586 000 euros. C’est presque un jackpot pour un club, dont le budget s’élevait cette saison à 850 000 euros. Pas question cependant de faire des folies pour François Baudet, co-président du GFA en charge de la communication. Il préfère parier sur le long terme, que de s’enflammer. « L’idée avec cet argent, c’est d’en mettre une bonne partie de côté pour le futur et aussi de développer le club en achetant du matériel pour les entraînements. Sur le long terme, on espère atteindre un budget de 1 million d’euros d’ici deux ans », dit-il au téléphone. 

Pour la saison prochaine, l’objectif sportif de Rumilly ne va pas changer. L’équipe dirigeante vise à nouveau de se maintenir en National 2. « C’était notre première année à ce niveau cette saison et le championnat a été stoppé à son quart à cause de l’épidémie. Donc on reste sur le même objectif de maintien la saison prochaine », note François Baudet. 

Une philosophie toujours axée sur les jeunes du coin

Le club du GFA Rumilly Vallières est encore tout jeune. Il a été fondé en 2018 grâce à la fusion du FC Rumilly avec les clubs voisins de Marcellaz-Albanais, Marigny-Saint-Marcel et l’ES Vallières. Jusqu’ici son nom était assez peu connu, hors des frontières de l’Albanais. Mais le coup de projecteur de la Coupe de France va sans doute faire chauffer la ligne téléphonique du club. « J’imagine qu’avec la mise en lumière, on va avoir des appels de joueurs qui vont avoir envie de jouer pour nous. Mais le coeur de notre projet, ça reste la formation des jeunes. Notre objectif, c’est d’attirer les meilleures jeunes du territoire », poursuit François Baudet. « On met des moyens à ce niveau là, et l’exemple qu’on montré nos joueurs va nous servir », complète Bruno Piccon.

La relève s’annonce donc prometteuse. Et on a déjà hâte de revoir le maillot bleu du GFA Rumilly Vallières la saison prochaine. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Related posts

dans les Voirons, site protégé Natura 2000, un berger agressé par des jeunes en quad, finit à l’hôpital

adrien

3 conseils pour observer la rencontre entre Jupiter et Saturne dans le ciel d’Auvergne-Rhône-Alpes

adrien

Coronavirus. Zéro décès en 24 h enregistré en Auvergne-Rhône-Alpes : pourquoi l’épidémie recule

adrien