royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

« C’était l’apocalypse sur l’autoroute », les naufragés de l’A40 racontent leur nuit cauchemardesque



D’intenses chutes de neige ont semé la pagaille sur l’autoroute A40 dans la nuit de mardi à mercredi. Des milliers d’automobilistes sont restés bloqués une partie de la nuit. Certains, choqués, ont trouvé refuge dans un hébergement d’urgence.

Des milliers de personnes bloquées par la neige. Dans la nuit de mardi à mercredi 13 janvier, près de 2 500 automobilistes ont été pris dans un bouchon sur l’autoroute A40, entre l’Ain et la Haute-Savoie. « C’était l’apocalypse sur l’autoroute », raconte le maire de Valserhône, Régis Petit, qui « n’attendait pas des chutes de neige de cette intensité ». L’édile a ouvert deux hébergements d’urgence sur sa commune pour accueillir les naufragés de la route jusqu’au milieu de la nuit. « Certains étaient assez choqués. J’étais assez impressionné de voir que ça avait marqué les gens qui avaient subi et vécu cet épisode », ajoute-t-il, décrivant « leur état de fatigue, l’angoisse qu’ils ont vécu. »

Jusqu’à 90 personnes ont pu être accueillies. « Ca a été très long. J’ai fait 7 heures de route sur un trajet que je fais d’habitude en 45 minutes », explique un automobiliste qui a préféré dormir sur place plutôt que de passer la nuit dans sa voiture. « Ca faisait des années qu’on n’avait pas eu de neige à ce point. Il faut prendre son mal en patience », relativise un autre qui faisait la route pour rentrer du travail.

Sur l’autoroute blanche – qui n’a jamais aussi bien porté son nom -, des centaines de véhicules se succédaient sous des averses de neige. D’importants bouchons engendrés par un accident survenu en fin d’après-midi. Les derniers véhicules n’ont pu être dégagés qu’à 4h30. « C’est compliqué, on attend depuis plus de 7 heures. On attend les ravitaillements depuis 4 heures. On n’a pas d’infos donc on attend », s’inquiète une passagère arrivant du Jura. Et la conductrice d’ajouter : « On se sent abandonnés ».

 

Neige lourde et collante

Un petit peu plus loin, deux passagers essayent de garder le sourire malgré les circonstances. « On n’est pas stressé, mais ça soûle. Normalement, on met 1h30 pour aller à Lyon et on est ici depuis plus de 5 h », s’agace le premier. « Il y a deux personnes qui sont parties dans le ravin. On a essayé de les secourir, mais impossible », se rappelle le passager.

Tout au long de la nuit, les services de la Croix-Rouge ont été dépêchés sur place à l’aide d’engins fournis par les pompiers de Haute-Savoie. Ils ont porté assistance, avec boissons chaudes et encas, aux conducteurs et chauffeurs de poids lourds. Une centaine de gendarmes et une trentaine de pompiers ont été mobilisés en urgence à leurs côtés.

Treize heures d’intervention au total et une neige collante, lourde, qui est tombée en abondance dans cette enclave du département de l’Ain. « On est sur une vallée encaissée, ce qui fait que la neige reste assez facilement », explique le major Frédéric Denève, commandant du peloton motorisé de Saint-Martin-du-Frêne. La circulation a pu être rétablie tôt mercredi matin sur l’autoroute A40. De nombreux automobilistes ont pu regagner leur voiture au petit matin et terminer, enfin, le trajet entrepris la veille.

 



Source France 3

Related posts

INSOLITE. Les remontées mécaniques fermées, à 15 ans il reproduit une station de ski miniature dans son jardin

adrien

Tous grossophobes ? La dessinatrice de BD Mademoiselle Caroline nous croque dans son dernier livre « A volonté ! »

adrien

CARTE. Coronavirus COVID 19 : voici où se trouvent les 811 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien