royalparcevian.com
Haute Savoie

Coronavirus : à Annecy un restaurateur en colère contre ses collègues qui permettent aux clients de manger sur place



« Je peux comprendre la détresse économique de mes confrères mais il faut être responsable » ! Michel Perret n’en démord pas. Ce restaurateur, responsable de « l’Antre O Potes » à Epagny, non loin d’Annecy, est en colère contre ses confrères qui proposent à leurs clients de consommer sur place les plats achetés. « Encore ce week end, j’ai vu quelques terrasses de restaurants pleines de monde sur la piste cyclable entre Annecy et Albertville, c’est n’importe quoi ! La terrasse est en principe fermée mais les tables et les chaises sont mises à disposition, du coup les gens s’arrêtent et en profitent ! »

Selon cet adhérent au GNI (Groupement national des indépendants d’Annecy) un certains nombre de bars ou de restaurants proposent des manges-debout… pour lui, une incitation à rester sur place. 

Au delà du non respect des règles sanitaires en raison du nombre de personnes concentrées sur une petite zone, Michel Perret s’inquiète pour la date de réouverture des restaurants : « Il y a une réglementation à respecter ! Si elle n’est pas respectée, les préfets et l’état ne nous autoriseront pas à rouvrir début juin comme on le souhaite » !

Le restaurateur a laissé éclater sa colère sur Facebook.
 

 

Pas d’abus selon la police

De son côté la police d’Annecy se veut plus rassurante. « Il n’y a pas eu d’énormes abus sur notre zone police ce week end » confirme le commandant Jean Philippe Charvet. Seuls un Kebab et un salon de thé de la ville ont en effet été sanctionnés pour non respect de la loi. Des amendes de 135 euros ont été dressées car ces établissements autorisaient les clients à manger sur place. 

Pour d’autres endroits comme pour un bar situé dans le centre ville, rue Filaterie, c’est la police municipale qui s’est déplacée vendredi en début de soirée : des gens buvaient leurs verres dehors, « comme avant »  mais il s’agit surtout de sensibilisation,avant la répression.

Un peu plus loin sur les bords du lac d’Annecy, ce lundi est plutôt calme après un week-end bien fréquenté par les cyclistes et les promeneurs mais pour ce restaurateur situé à Duingt, sur les bords du lac, pas d’infraction à la loi : « notre terrasse a bien été installée » mais, nous assurent-ils, « le  service se limite à la vente à emporter et les gens respectent ».

 

Une application pour les restaurateurs annéciens

Quoiqu’il en soit, pour Michel Perret, dont le restaurant d’Epagny propose de la cuisine traditionnelle, entre brasserie et bouchon lyonnais, la crise liée au coronavirus a modifié son organisation et sa façon de voir les choses. « Lorsque nous serons autorisés à ouvrir je proposerai de la vente à emporter, car je pense que les gens auront un peu peur de venir au restaurant. Je proposerai aussi moins de plats mais des produits locaux, frais et de très bonne qualité. »

Ce restaurateur mise donc sur la proximité et la technique. Une application, gratuite pour les clients et proposée à moins de 10 euros pour les restaurateurs annéciens, permettra de consulter les menus directement sur son téléphone. Le client, assis à table, pourra aussi commander de l’eau, ou demander l’addition d’un simple clic. 

Il s’agit d’éviter au maximum les déplacements et les contacts. Cette application, créée par deux sociétés annéciennes, devrait être opérationnelle début juin. Reste maintenant à savoir quand les bars et restaurants pourront rouvrir, le gouvernement devrait s’exprimer prochainement sur cette question et sur les modalités d’ouverture.

 



Source France 3

Related posts

Dernière ligne droite du projet d’arrêté préfectoral contre les « hurluberlus du Mont-Blanc »

adrien

PHOTOS. Au coeur des spectaculaires opérations de transferts des patients COVID-19 avec le SAMU de Haute-Savoie

adrien

L’association « Bien vivre à Branchy » alerte sur les dangers autour de l’entrepôt de Seynod (Haute-Savoie)

adrien