royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

Déconfinement : le château de Montrottier (Haute-Savoie) rouvre ses portes et présente son donjon rénové


Les drapeaux hissés haut. C’est le signal pour les visiteurs que le château est ouvert et que la saison commence. Retirés à la fin de la dernière visite en octobre, les drapeaux flotteront de nouveau dès samedi dans le ciel haut-savoyard de Lovagny, la commune que surplombe l’édifice.

« Il était temps ! » s’exclame Arnaud Delerce son directeur, également docteur en histoire. Une saison qui accueille cette année un chantier haut perché.

« Le donjon, construit au milieu du 15ème siècle, c’est la partie du château qui reçoit le plus au niveau de la météo. De la pluie, des orages… il est très exposé » explique Arnaud Delerce. « Toute la difficulté de ce chantier vient de la configuration des lieux. Nous sommes dans un monument historique, à 40 mètres de hauteur. Il a fallu réfléchir pour monter le matériel et permettre aux artisans de travailler. Impossible par l’escalier en colimaçon, trop petit, on a donc dû monter un double échafaudage. Un premier plaqué contre le donjon et un autre circulaire placé tout autour de la zone à couvrir. »
 

Le changement des tuiles est confié à des compagnons spécialisés / © Arnaud DELERCE
Le changement des tuiles est confié à des compagnons spécialisés / © Arnaud DELERCE

 

15 000 tuiles

Car c’est bien de la restauration de la toiture dont il s’agit. Pour cela des compagnons spécialisés, charpentiers et couvreurs-zingueurs d’une entreprise savoyarde ont démarré leur travail au début de l’année.

Interrompu pour cause de crise sanitaire le chantier a pu reprendre progressivement et devrait durer jusqu’à la fin du mois de juin. 15 000 tuiles vont ainsi être changées, refabriquées à l’identique par une tuilerie familiale bicentenaire du Rhône qui avait déjà participé à la restauration des toits du Palais de l’Isle à Annecy.
 

150.000 euros sont nécessaires pour que le donjon retrouve son panache. Une somme réunie grâce aux différentes aides du Département, de la Région ou de l’État ainsi qu’au mécénat. Plus de 10% du montant ont ainsi été récoltés via un appel à financement participatif auprès des amoureux du château.

« La dernière campagne remonte à plus d’un siècle au moins ! » ajoute Arnaud Delerce. « Il fallait vraiment faire quelque chose pour la sécurité du donjon et de nos visiteurs. »

Des visiteurs que le directeur et son équipe accueilleront de nouveau dès samedi 30 mai, après quelques semaines de fermeture obligatoire en lien avec le contexte sanitaire. Ils sont 35.000 à pousser les portes du château et plonger chaque année dans ses collections remarquables. Parmi elles, certainement le plus impressionnant trésor des lieux, le cabinet de curiosités du dernier propriétaire Léon Marès. Des centaines d’objets venus d’Afrique et d’Orient.

 

Le château de Montrottier.

Une visite adaptée 
Cette restauration à ciel ouvert « c’est aussi une façon de sensibiliser nos visiteurs au visible et à l’invisible. Il y a les expositions mais aussi tout ce qu’on ne voit pas ou qu’on oublie, qui fait partie et reste indispensable à la vie de Montrottier : les charpentes, les toits »… poursuit le directeur. « Ça permet de parler de ces métiers rares au public, ceux de couvreurs, tuiliers, zingueurs, d’en faire la publicité auprès des plus jeunes, d’expliquer aux gens ce qui se passe au-dessus de leurs têtes, il y a un côté pédagogique. C’est une démarche que nous faisons chaque fois qu’il y a des travaux ».
 

© Arnaud DELERCE
© Arnaud DELERCE

 
Pour accueillir ses visiteurs le site, emblématique de la Savoie médiévale, s’est adapté. Circuit de visite à sens unique, nombre de personnes limité pour les visites guidées, nettoyage et désinfection des espaces publics, gel hydroalcoolique à disposition… Directeur et guides l’assurent sur les réseaux sociaux, tous ont hâte de retrouver le public et de partager de nouveau l’histoire et les légendes qui font la particularité du domaine.

Pour se rendre au Château de Montrottier, ouvert au public de 10h à 18h du mercredi au dimanche, dès le samedi 30 mai :
 

  • Depuis Annecy en passant par Poisy, prendre la D14 puis suivre Lovagny. Une fois arrivé au village, suivre la D64.
  • Depuis Annecy en passant par Chavanod, suivre la D16 puis la D116.



Source France 3

Related posts

Coronavirus : anxiété, peur de la maladie ou du chômage, tendances suicidaires, les services psychiatrie sous tension

adrien

CARTE. Coronavirus COVID 19 : voici où se trouvent les 1240 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien

Haute-Savoie : il se prépare à sillonner le lac Léman dans une expédition “à la Jules Verne”

adrien