royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

deux jeunes sauvés in extremis de la noyade dans les eaux du Fier pourtant interdites à la baignade !


Grâce à l’alerte de promeneurs et à l’intervention rapide des gendarmes et des pompiers, les deux jeunes qui avaient embarqué dans un canot pneumatique dans la rivière du Fier à Lovagny ont pu être sauvés à temps ce mardi 11 août. Un arrêté interdit pourtant toute baignade dans le secteur!

Cette histoire-là heureusement se finit bien. La situation aurait pu virer au drame, et met tout de même en colère Gendarmes et Pompiers qui oeuvrent inlassablement à la prévention de la lutte contre les noyades en rivière, notamment en été. 

D’autant plus en colère que sur les rives du Fier, l’interdiction est clairement affichée, « non par goût de gâcher le plaisir, mais parce que c’est dangereux ». 

 

Des panneaux signalent le danger tout au long des rives

Des panneaux signalent le danger tout au long des rives

© Gendarmerie d’Annecy

Déjà plusieurs personnes mortes par noyade depuis le début de l’été

Le maire de Lovagny a pris un arrêté d’interdiction de baignade.

 » Depuis le début de l’été, les gendarmes œuvrent à la prévention des noyades notamment dans les Gorges du Fier où régulièrement des personnes perdent la vie par noyade. La communauté de brigades d’ Annecy-Meythet multiplie les patrouilles sur les bords du Fier à pied, à vélo et même à cheval sur l’ensemble du cours d’eau de la circonscription » insistent les gendarmes qui se désolent « rien n’y fait. Malgré tout ça, beaucoup bravent l’interdiction à Lovagny. »…

…Comme ce mardi 11 juillet, vers 15 heures : un jeune homme d’une vingtaine d’années, accompagné d’un garconnet de 9 ans décident d’embarquer dans un bateau pneumatique. Ils ont l’intention de se rendre au milieu de la rivière. Très vite, leur aventure tourne mal. L’embarcation, très légère, est emportée par le courant. Impossible pour les passagers de maîtriser l’engin, qui par chance n’a pas chaviré. Ils se sont retrouvés coincés dans les eaux du Fier.

Ce sont des promeneurs, le long des berges, qui ont donné l’alerte. Les secours sont aussitôt déclenchés, plus d’une dizaine d’hommes, gendarmes d’Annecy-Meythet, équipes du PGHM d’Annecy, sapeurs-pompiers, ainsi que l’hélicoptère Dragon 74 en renfort pour survoler la zone.

Après une rapide recherche le long de la rivière, les deux naufragés sont localisés au fond d’un goulet. Un site difficile d’accès pour les secours, qui ont mis en place un dispositif de treuillage. Les deux garçons ont été remontés.

Le petit garçon comme son compagnon d'infortune ont dû être treuillés par les secours

Le petit garçon comme son compagnon d’infortune ont dû être treuillés par les secours

© Gendarmerie d’Annecy

Le petit garçon, âgé de 9 ans, a été rapidement mis à l’abri sur la rive et remis à son père. Le jeune homme de 20 ans, qui présentait plusieurs blessures a été héliporté par Dragon 74 à l’hôpital, pour un bilan complet.

Toujours est-il que « les services dédiés à la lutte contre les noyades vont désormais être renforcés et la répression du non respect de l’arrêté d’interdiction de baignade sera appliquée beaucoup plus fermement » indique ce 12 août la Compagnie de Gendarmerie d’Annecy qui ne lâchera pas pour autant ses actions de prévention.

.

 



Source France 3

Related posts

Coronavirus et vacances : dans les Alpes, les stations de montagne misent tout sur la saison estivale 

adrien

Semaine de la qualité de vie au travail, quelles leçons de la crise à retenir

adrien

la crise sanitaire a bouleversé nos habitudes de consommation en Auvergne Rhône Alpes

adrien