royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

En visite dans la Vallée de l’Arve, Bruno Le Maire veut rassurer les acteurs de l’industrie du décolletage



Le vendredi 15 avril, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire s’est rendu à Magland, en Haute-Savoie. Il est allé à la rencontre des acteurs de l’industrie du décolletage avec un objectif : les rassurer face à la flambée des prix de l’énergie et défendre les mesures d’Emmanuel Macron.

L’industrie du décolletage est le poumon économique de la Vallée de l’Arve. En Haute-Savoie, la filière représente plus de 20 000 emplois et 20% de la richesse du département.

Face à la hausse des prix de l’énergie, les acteurs économiques du territoire sont très inquiets.

A peine arrivé à Magland, en Haute-Savoie, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire est interpellé par le président du Syndicat national du décolletage. Alain Appertet évoque le cas de l’entreprise Kartesis, spécialisée dans la fabrication de pièces de décolletage pour les secteurs de l’automobile, de l’énergie et de l’aéronautique dont la facture d’électricité est passée « de 1,2 millions d’euros à 5,2 millions d’euros » par an.

Face à ce constat, Bruno Le Maire se veut rassurant en annonçant soutenir les entreprises, le décolletage étant selon lui, « une priorité absolue » avant de parler d’un autre « combat« , celui de « déconnecter les prix de l’électricité et du gaz« .

A Magland, Marine Le Pen, la candidate du Rassemblement National (RN), est arrivée en tête lors du premier tour de l’élection présidentielle du 10 avril dernier.

Les élus La République en Marche (LREM) veulent donc rassurer, mais surtout convaincre les électeurs. « La politique d’Emmanuel Macron est une politique à la fois de souveraineté, d’innovation et qui s’inscrit dans une dimension européenne et mondiale » affirme Véronique Riotton, députée de la première circonscription de Haute-Savoie avant d’ajouter :

Cela répond aux problématiques de la vallée de l’Arve.

Véronique Riotton, députée LREM de la première circonscription de Haute-Savoie.

Alors « qu’elle en perdait depuis 15 ans, l’industrie recrée de l’emploi » depuis 2019 selon Xavier Roseren, lui aussi député LREM de la sixième circonscription de Haute-Savoie. « Il faut remettre l’industrie au cœur de notre économie et c’est ce qu’a fait ce gouvernement. »

Pendant plus de deux heures, Bruno Le Maire a donc voulu rassurer les participants. Ces derniers ont posé leurs questions au ministre de l’Economie et partagé leurs attentes concernant la privatisation des barrages, la revalorisation des retraites ou encore la prime « pouvoir d’achat » de 6 000 euros, annoncée par le président-candidat Emmanuel Macron, et dont certains citoyens doutent.

Face à une centaine de personnes, dont des élus venus des Républicains, Bruno Le Maire a défendu la politique économique d’Emmanuel Macron face à celle de sa rivale du Rassemblement National. « La seule solution de Marine Le Pen est de dire « je baisse la TVA », mais baisser la TVA ne concerne pas les entreprises donc ce n’est pas très efficace pour toutes les entreprises, dont celles de la Vallée de l’Arve » fustige le ministre de l’Economie.

Nous apportons des réponses plus efficaces que celles de Marine Le Pen.

Bruno Le Maire, ministre de l’économie.

Un message martelé, à quelques jours du second tour de l’élection présidentielle.





Source France 3

Related posts

À Chamonix, le PGHM mène une opération risquée pour sortir un skieur tombé dans une crevasse et avertit sur les mauvaises conditions du printemps

adrien

CARTE. Coronavirus COVID 19 : voici où se trouvent les 1070 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien

Les producteurs des Alpes vont-ils pouvoir vendre leurs sapins de Noël ?

adrien