royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

France et Suisse mobilisées ensemble pour lutter contre sa prolifération dans le bassin lémanique



Ce 1er juin 2021 est un jour symbolique pour une collaboration transfrontalière inédite : diffuser un même message de prévention et de sensibilisation au public face à l’arrivée du moustique tigre dans les cantons de Genève, Valais et Vaud, comme dans l’Ain et en Haute-Savoie.

Il s’agit en effet d’une journée de mobilisation commune inédite contre le moustique tigre sur tout le territoire lémanique avec les autorités de part et d’autre de la frontière. C’est la Commission Environnement du Conseil du Léman (présidée par l’Ain) qui en a eu l’idée.

Objectif ? Partager les expériences de chacun en matière d’information et de surveillance du moustique tigre.

Originaire du Sud-Est asiatique, le moustique tigre a fait son apparition dans la région lémanique depuis peu. Le moustique tigre est installé en France depuis 2004. Au 1er mai 2020, il est implanté dans 58 départements.

A l’été 2020, il a été repéré en Suisse, dans le canton de Genève et dans le Chablais valaisan ainsi qu’en France, dans l’Ain et en Haute-Savoie.

 

Un petit moustique agressif qui se développe près des habitations

« Même s’il ne s’est pas encore installé partout, il est important que chacun comprenne son rôle pour faire face à son arrivée sur le territoire et lutter contre sa prolifération ».

Pour rappel, le moustique tigre, au corps et pattes rayés de noir et blanc et dont la taille est comprise entre 5 et 10 mm, est particulièrement nuisible. Il pique essentiellement la journée.

Il est surtout vecteur de maladies comme la dengue, le chikungunya ou le Zika, dans certains cas, quand il pique une personne déjà infectée.

Il faut savoir qu’il se développe surtout dans les jardins, sur les terrasses , les balcons et même dans les cimetières. Comme tous les moustiques, il a besoin d’eau pour ses oeufs et ses larves et nymphes.

Il aime coloniser les récipients divers et variés qui lui tombent sous les pattes (arrosoirs, écuelles/coupelles sous les pots de fleurs, réserves d’eau de pluie, etc.).

Enfin, en été, la durée de développement de l’oeuf à l’adulte dure entre 8 et 12 jours. La durée de vie d’un adulte étant d’environ 4 semaines, plusieurs générations se succèdent au cours de la saison.

 

Des gestes simples pour empêcher sa prolifération dans le bassin lémanique

Vous l’aurez compris, le priver d’eau empêche son développement. Sachant que 80 % des lieux de prédilection se trouvent à proximité des habitations, il faut donc vider, couvrir, ou ranger tout récipient.

À l’orée de la saison estivale, les 3 millions d’habitants du bassin lémanique sont donc appelés ce 1er juin à adopter les mêmes bons réflexes.

Cette vidéo d’information grand public est à disposition du grand public, de part et d’autre de la frontière, comme une « petite piqûre de rappel ».

L’enjeu est « d’anticiper l’installation stable de populations importantes du moustique et de gérer le contrôle à l’aide de moyens appropriés et peu toxiques pour l’environnement ».

Vous pensez avoir observé un moustique tigre ? Vous souhaitez le signaler ? Vous pouvez le faire et aider à la surveillance plus précise de la répartition de l’espèce.

La France et la Suisse utilisent respectivement deux systèmes de reconnaissance et de surveillance dans les zones sensibles. L’ensemble de la population peut participer au repérage du moustique tigre en signalant sa présence sur www.moustiques-suisse.ch ou www.signalement-moustique.fr.

« Attention, tout ce qui vole n’est pas moustique, et tous les moustiques ne sont pas des moustiques tigres » préviennent non sans humour les experts.

 





Source France 3

Related posts

Des chercheurs étudient comment le sable du Sahara va accélérer la fonte du manteau neigeux dans les Alpes

adrien

voici où se trouvent les 438 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien

la filière de formation en soins infirmiers affiche complet sur Parcoursup

adrien