royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

il loue sa voiture sur Snapchat et enlève le client qui lui rend le véhicule endommagé



Quand la location entre particuliers tourne mal. A Annecy un homme a été condamné à 20 mois de prison dont 12 avec sursis probatoire. Il avait enlevé, séquestré et violenté le particulier qui avait rendu la voiture endommagée, pour le forcer sous la menace à payer une facture de 10 000 euros.

Les faits remontent au mois dernier. Un homme avait loué à un particulier via Snaptchat, sa Volkswagen. Lors de la durée de la location, le conducteur l’endommage.

Rendez-vous est pris entre les deux hommes à Annecy-le-Vieux, le 17 septembre, pour « régler » le litige. A l’heure de la rencontre, le loueur demande sans ménagement la somme de 10 000 euros en dédommagement des dégâts causés sur son véhicule.

La négociation tourne aussitôt mal : le loueur force le client à monter à l’arrière du véhicule et l’embarque vers une destination inconnue. 

C’est à Chambéry que le véhicule sera finalement localisé par les gendarmes d’Annecy-le-Vieux, d’Annecy-Seynod, et les équipes de la Brigade de recherches d’Annecy, qui avaient été alertés et avaient engagé des recherches. 

La victime est retrouvée « très choquée sur le bassin chambérien et prise en charge par les militaires de la Compagnie de Chambéry, déployés également sur la phase de recherche judiciaire » indique la Compagnie de gendarmerie d’Annecy dans un communiqué.

L’auteur des faits, qui avait rapidement été identifié, se savait recherché et s’est présenté de lui-même aux forces de l’ordre à Challes-les-Eaux. Il a été placé en garde à vue, et jugé en comparution immédiate au tribunal d’Annecy le 20 septembre dernier.

Il avait été mis en cause pour « enlèvement, séquestration, tentative d’extrorsion par violence, menace ou contrainte de signature, et violence ». Il a été condamné à une peine de 20 mois d’emprisonnement dont 12 mois avec sursis et suivi probatoire de deux ans.

Il a « interdiction d’entrer en contact par quelque moyen que ce soit avec la victime et notamment interdiction de paraître sur la commune de Scionzier et interdiction de port d’arme pour une durée de 5 ans« . Il devra par ailleurs s’acquitter d’une amende complémentaire de 300 euros.

Il effectuera sa peine, en aménagement de détention à domicile sous surveillance électronique, et sera suivi par le juge de l’application des peines de Chambéry, où il réside.

L’occasion pour la justice, et les forces de l’ordre, de mettre en garde les particuliers qui louent des biens, ou des services sur des sites qui non seulement n’offrent aucune garantie, mais peuvent en outre présenter des dangers.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Related posts

L’Ultra Trail du Mont Blanc 2021 aura bien lieu en août, avec pass sanitaire et certificat médical

adrien

une pratique « culturelle et traditionnelle » dans les Alpes

adrien

l’Alpar, la petite épicerie d’alimentation participative en plein essor, va devenir… un supermarché

adrien