royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

ils réalisent « la plus grande cordée du monde » pour fêter les 200 ans de la compagnie des guides de Chamonix


La compagnie des guides de Chamonix, institution fondatrice de l’alpinisme, a fêté ses 200 ans ce samedi 10 juillet avec l’installation d’une immense cordée de 200 personnes sur les glaciers de la Vallée blanche, dans le massif du Mont-Blanc.

Souffler des bougies pour un anniversaire ? Bien trop banal pour les guides de haute-montagne, qui ont voulu marquer le coup pour célébrer les 200 ans de la Compagnie des guides de Chamonix.

Equipés de baudriers, crampons et piolets, ils ont progressivement installé une cordée entre l’Aiguille du Midi et la pointe Helbronner, à la frontière italienne, au-dessus de 3000 mètres d’altitude. Partenaire de l’évènement, le Département de Haute-Savoie parle même de « la plus grande cordée du monde« .

200 personnes ont participé à cette grande cordée sous un soleil radieux.

200 personnes ont participé à cette grande cordée sous un soleil radieux.

© V. Habran/France 3 Alpes

Des guides italiens et suisses, collègues des guides chamoniards, étaient également invités, ainsi que des clients réguliers.

La compagnie des guides de Chamonix, qui réunit 250 guides et accompagnateurs de moyenne montagne, est « la plus ancienne et la plus grande compagnie de France et même du monde » précise son président Olivier Greber.

Pour cet anniversaire, « c’est un peu symbolique, on voulait remercier nos partenaires, nos clients, nos amis, en allant en montagne » et « la Vallée blanche est un écrin magnifique pour cela« , explique-t-il à l’AFP.

 

Deux siècles d’existence

Le 24 juillet 1821, alors que la bourgeoisie anglaise pousse à l’ascension des sommets, le conseil communal de Chamonix réglemente le travail des locaux qui accompagnent les clients en montagne.

Une caisse de secours, pour aider financièrement les blessés ou les familles de guides tués en montagne, voit le jour, ainsi que des règles de répartition des clients et l’interdiction d’exercer en dehors de la compagnie.

« Dès le départ, la compagnie est motrice dans la formation du métier de guide, dans le développement de l’alpinisme et la structuration du tourisme« , souligne Olivier Greber.

Malgré la diversification des activités en montagne, l’alpinisme reste le cœur de métier et malgré les suites de la crise sanitaire du Covid-19, le guide s’attend à une « belle saison » pour la compagnie, dont l’activité dépend pourtant à 70% des clients étrangers.

Le bicentenaire de la fondation a été l’occasion de la sortie d’un ouvrage aux éditions Glénat et de conférences sur l’impact du réchauffement climatique en montagne. Du 9 au 15 août, la fête des guides poursuivra les festivités dans la vallée de Chamonix.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Table des matières

Related posts

Annulation en cascade des classes de neige, les professionnels en montagne tirent la sonnette d’alarme

adrien

à Rumilly, une vague de soutien à la veille des 1/2 finales face à l’AS Monaco

adrien

une trentaine de jeunes en immersion dans le quotidien des chasseurs alpins

adrien