royalparcevian.com
Haute Savoie

la gendarmerie mène une opération de grande ampleur après des séries de vols d’outillage électroportatif



La gendarmerie d’Annecy a mené une opération lundi dernier dans le cadre de deux enquêtes portant sur des vols d’appareils électroportatifs. Sept personnes ont été mises en garde à vue et une est actuellement placée en détention à la maison d’arrêt de Bonneville. 

Une opération de grande ampleur a été menée par la gendarmerie nationale d’Annecy lundi 22 juin dans le cadre de deux enquêtes distinctes : une enquête préliminaire diligentée par les militaires de la Brigade autonome d’Annecy-Seynod pour des faits de vols à la roulotte et de vol d’accessoires sur véhicule et une commission rogatoire co-dirigée par le Brigade de Recherches et par la communauté de brigade d’Annecy-le-Vieux.

Dans le cadre de l’enquête préliminaire, quatre personnes ont été mises en garde à vue. Ces dernières ont toutes été remises en liberté et d’entre-elles sont convoquées par la justice en décembre 2020. Concernant la deuxième enquête, trois personnes ont été mises en examen à l’issue de leur garde à vue et de leur présentation devant le juge. Deux sont placées sous contrôle judiciaire et la dernirère fait l’objet d’un placement en détention à la maison d’arrêt de Bonneville.

L’enquête préliminaire

Entre le 24 et le 31 janvier 2020 une série de 10 vols à la roulotte est  commise à Seynod (Annecy). Ce sont toujours les mêmes véhicules qui sont ciblés : des fourgons stationnés sur des parkings, points de restauration, voie publique, etc. dans lesquels les ravisseurs recherchaient de l’outillage électroportatif (perceuses, scies électriques, ponceuses, etc.). Le préjudice est estimé à un peu plus de 10 000 euros. Lors de l’un de ces faits, la victime d’un vol est agressée par les auteurs, surpris en flagrant délit. Ils prennent alors pris la fuite après avoir fait usage d’une bombe lacrymogène.

Quelques mois plus tard, dans la nuit du 15 au 16 avril 2020, un véhicule est dépouillé de plusieurs éléments de carrosserie sur le parking d’une concession automobile à Seynod. Des rapprochements sont établis entre le véhicule aperçu sur les faits du vol et de l’agression, un contrôle préalable du dit véhicule avec à son bord quatre individus domiciliés à Cran-Gevrier, défavorablement connu de la Justice et des forces de l’ordre, et les derniers faits du mois d’Avril.

Les perquisitions effectuées aux différents domiciles le matin de l’opération ont permis de saisir du matériel pouvant correspondre aux faits visés et d’autres biens qui feront l’objet d’investigations complémentaires pour en déterminer l’origine.

Plusieurs personnes agissent en « équipe à tiroir »

Au cours du mois de mai 2020, plusieurs vols d’outillage électroportatif sont perpétrés dans des véhicules utilitaires à Annecy.  Des recoupements sont alors effectués et permettent de rapprocher d’autres faits de vols aggravés. Une information judiciaire est alors ouverte et l’enquête confirme l’implication de plusieurs personnes, agissant en « équipe à tiroir », sur le département de la Haute-Savoie. Après repérage des lieux, ils jettent leur dévolu sur les véhicules utilitaires stationnés dans les sociétés, afin de voler de l’outillage divers pour ensuite le revendre.

Les perquisitions effectuées le matin de l’opération ont là-aussi permis de retrouver une partie du butin dans l’un des véhicules des mis en cause.

Une opération de grande ampleur

L’opération menée lundi visait initialement six mis en cause dont cinq étaient présents lors de l’opération. Elle a rassemblé une quarantaine de militaires issus des unités suivantes: Brigade de recherches d’Annecy, Peloton de surveillance et d’Intervention d’Annecy-Seynod, Communauté de Brigades d’Annecy-le-Vieux / Groisy et Brigade autonome d’Annecy-Seynod. Ils ont bénéficié du renfort du PSIG-Sabre de Bonneville et de son maître-chien ainsi que du maître-chien du PSIG d’Albertville.

A l’issue de recherches complémentaires, le sixième mis en cause visé par l’opération a pu être interpellé. Il se trouvait alors en compagnie d’un autre, intéressant également l’affaire.



Source France 3

Related posts

CARTE. Coronavirus COVID 19 : voici où se trouvent les 923 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien

Haute-Savoie : il se prépare à sillonner le lac Léman dans une expédition “à la Jules Verne”

adrien

Coronavirus : anxiété, peur de la maladie ou du chômage, tendances suicidaires, les services psychiatrie sous tension

adrien