royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

le coup de gueule d’un agriculteur dont le champ a servi de « parking sauvage »



La vidéo a été vue plusieurs centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux. En Haute-Savoie, un agriculteur a voulu pousser un « coup de gueule » après le passage du rallye du Mont-Blanc. Son champ a été envahi par près de 500 voitures de spectateurs.

C’est un « coup de gueule » qui a particulièrement touché les internautes et beaucoup fait réagir. En Haute-Savoie, un agriculteur a publié une vidéo pour dénoncer l’envahissement de son champ en marge du rallye du Mont-Blanc. Son message a été vu plusieurs centaines de milliers de fois.

Sur la vidéo relayée sur la page Facebook de La place du village, Julien Saillet, apparaît, très calme, dans son champ qui ressemble pourtant plus à un gigantesque parking. Bien alignées, des dizaines de voitures sont stationnées. « L’événement semble parfaitement organisé (…) avec les gens qui sont garés de manière équilibrée sur l’ensemble de cette surface agricole qui fait trois hectares », raconte l’agriculteur face à la caméra, avant d’ironiser : « Seulement, il y a un hic, et un gros hic, c’est que cette parcelle de trois hectares, j’en suis l’exploitant agricole« .

C’est l’un des riverains qui a donné l’alerte. Alors que le Rallye du Mont-Blanc rassemble comme chaque année plusieurs centaines de spectateurs le long des routes dans la région de Morzine, plusieurs voitures ont pénétré sur le champ, situé sur la commune d’Habère-Poche, pour se garer. A son arrivée, l’agriculteur découvre l’ampleur de « l’envahissement » : « l’ensemble du champ était occupé« , explique Julien Saillet. Et d’insister : « l’herbe, c’est pas n’importe quoi, c’est de la nourriture pour mes animaux ». Sur la vidéo, l’herbe paraît effectivement avoir été piétinée, en réalité écrasée par les voitures… peut-être 500 véhicules au total, estime Julien Saillet.

L’agriculteur est allé voir les gendarmes, mais il hésite à porter plainte. Il estime son préjudice à environ 500 euros, le prix des semences plantées quelques semaines plus tôt, mais qui ne pousseront jamais. S’il a voulu pousser un « coup de gueule » sur les réseaux sociaux, c’est surtout pour sensibiliser le public : « les gens ne se rendent pas compte, mon champ c’est mon outil de travail, comme un ordinateur ou une pelle mécanique« .

Avec sa vidéo, Julien Saillet souhaite aussi interpeller les organisateurs. S’il a reçu des dizaines de messages de soutiens, y compris de pilotes du rallye, il déplore de ne pas avoir été contacté : « j’aurais pu jouer le jeu sous certaines conditions« , assure-t-il.

Contactée par la rédaction de France 3, l’organisation du Rallye du Mont-Blanc admet avoir été débordée par l’afflux de spectateurs, provoqué par la participation au rallye cette année du champion Sébastien Loeb. Elle assure qu’elle allait chercher à entrer en contact prochainement avec l’agriculteur.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Related posts

Le Tour du lac d’Annecy en avion 100% électrique, une première mondiale avant des vols touristiques « zéro émission »

adrien

tensions entre madame le maire d’Exenevex et un collectif de féministes

adrien

MONTAGNE. Ce cliché du Mont-Blanc primé au concours international de la photographie panoramique

adrien