royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

le grabuge des pétitions pour et contre la nouvelle piste cyclable post-confinement



La nouvelle piste cyclable d’Annecy (Haute-Savoie) inaugurée fin juillet, inspire déjà deux pétitions. Entre pour et contre, les arguments fusent autour des 550 mètres de cette piste, ouverte a titre expérimental, jusqu’au 15 septembre.

Tout juste aménagée, déjà décriée. Depuis son installation, le 24 juillet dernier, la piste cyclable bidirectionnelle Maquisats-Pâquier suscite beaucoup de réactions à Annecy, en Haute-Savoie.

Deux pétitions circulent déjà sur Internet. L’une rassemble les pour : des cyclistes annéciens, favorables au maintien voire à la pérennisation de la piste. Quant à l’autre pétition, portée par des élus et l’association des commerçants les Vitrines d’Annecy, pointe des effets néfastes sur le trafic routier.

 

Le vélo est en roue libre. Depuis le déconfinement, dans toutes les grandes villes de France, les pistes cyclables se multiplient. Et Annecy ne fait pas exception à la règle avec l’ouverte de sa nouvelle piste cyclable Maquisats-Pâquier. D’une longueur de 550 mètres, elle s’additionne aux deux autres pistes cyclables préexistantes : la piste Pâquier et celle de Maquisats. Ainsi, ces trois pistes permettent de faire le tour du lac d’Annecy. 

 

Une piste située sur un point noir routier d’Annecy

Mais voilà, la création de cette récente piste a réduit le nombre de voies dédiées à la voiture. Et cela, sur une zone très fréquentée par les automobilistes : les routes Saint-Jorioz et Sévrier. Deux points d’entrée dans le centre-ville, identifiés comme des points noirs du trafic à Annecy. 
 
« La circulation au bord du lac d’Annecy, déjà peu aisée, devient une véritable mission avec tous les problèmes qui en découlent : pollution, bruit, économie… Ce qui décourage certains de se rendre sur Annecy pour se balader et aller dans les commerces locaux », dénoncent les commerçants de la ville. 

Depuis la mise en place de la nouvelle piste cyclable, ils constatent des bouchons et des temps de trajets encore plus allongés qu’en temps normal. Aux côtés d’élus de communes voisines d’Annecy, ils signent alors une pétition, pour réclamer une concertation.

L’objectif : parvenir à un accord avec la nouvelle municipalité pour réaménager cette bande cyclable. « Cela fait des années que l’on demande des parkings relais, plus de bus et plus de navette, pour fluidifier le trafic », précise Lucie Dubois, commerçante membre de l’association les Vitrines d’Annecy. « La mairie a retiré une voie de circulation pour mettre cette piste, en pleine période estivale, et sans consultation », souligne-t-elle. 

 

« Une avancée majeure »

À l’opposé, les défenseurs de la nouvelle piste cyclable mettent en avant le gain de sécurité pour les familles. « Une avancée majeure », clament les associations de cyclistes annéciens. « Pour qu’il y ait moins de bouchons, il faut moins de voiture, mais pour qu’il y ait moins de voitures, il faut plus de place au vélo », affirme Alvine Bissery, coordinatrice de Roule et Co une association de promotion du vélo à Annecy.

Pour l’association, les critiques contre la nouvelle piste cyclable sont liées à une culture de la voiture encore trop prégnante en ville. « Évidemment, la piste crée un ralentissement sur 200 mètres, mais ce n’est pas un cataclysme, il faut forcément contraindre les automobilistes pour qu’ils fassent un jour le choix du vélo. » Sur les réseaux sociaux, Roule et Co soutien la pétition pour le maintien de la bande cyclable. 

 

À ce jour, sur les deux pétitions en ligne, celle contre le maintien de la piste cyclable mobilise le plus, avec 2 350 signatures. Pour sortir de ce débat et départager pour et contre, les élus de la ville d’Annecy et du Grand Annecy ont commandé des études d’impact sur le trafic et sur la qualité de l’air. Les résultats doivent être dévoilés prochainement.

 



Source France 3

Related posts

TripAdvisor déconseille la destination France, l’office du tourisme de Thonon-les-Bains demande réparation

adrien

Repentin à Chambéry, Astorg à Annecy… Les surprises du 2nd tour dans les Alpes

adrien

deux entreprises de Haute-Savoie conçoivent un masque transparent réutilisable à l’infini

adrien