royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

les chiffres du taux d’incidence dans votre département


Jeudi 29 avril, Emmanuel Macron a détaillé les étapes du déconfinement. Lorsque l’incidence dépassera les 400 cas pour 100 000 habitants, les réouvertures pourraient alors être bloquées. Découvrez la situation en Auvergne-Rhône-Alpes.

Jeudi 29 avril, dans la presse régionale, le président de la République Emmanuel Macron a dévoilé un calendrier du déconfinement en 4 étapes qui devrait s’accélérer entre le 19 mai et le 30 juin.

Voici le calendrier du déconfinement.

Voici le calendrier du déconfinement.

© Elysée

Le calendrier du déconfinement

A partir du 3 mai  : 

  • couvre-feu maintenu
  • télétravail maintenu
  • statu quo sur les commerces
  • réouverture des collèges avec une demi-jauge pour les classes de 4e et 3e
  • réouverture des lycées en demi-jauge
  • fin de l’attestation pour les déplacements en journée
  • levée des restrictions pour les déplacements inter-régionaux

    A partir du 19 mai : 

  • couvre-feu décalé à 21 heures
  • télétravail maintenu
  • réouverture des commerces
  • réouverture des terrasses, tables de 6 personnes maximum
  • réouverture des musées, monuments, cinémas, théâtres, salles de spectacles avec public assis
  • réouverture des établissements sportifs de plein air et couverts pour les specteurs (800 personnes en intérieur, 1 000 à l’extérieur)
  • reprise des activités sportives dans des lieux couverts et de plein air avec des protocoles adaptés
  • rassemblements de plus de 10 personnes interdits

    A partir du 9 juin : 

  • couvre-feu à 23 heures
  • assouplissement du télétravail
  • réouverture des cafés et restaurants, tables de 6 personnes maximum
  • possibilité d’accueillir jusqu’à 5 000 personnes dans les lieux de culture et les établissements sportifs (pass sanitaire)
  • réouverture des salles de sport et élargissement de la pratique sportive aux sports de contact de plein air et sans conctact en intérieur
  • réouverture des salons et foires d’exposition, possibilité d’accueillir jusqu’à 5 000 personnes ( pass sanitaire)
  • accueil des touristes étrangers avec pass sanitaire

    A partir du 30 juin : 

  • fin du couvre-feu
  • fin des limites de jauge selon la situation sanitaire locale dans les établissements recevant du public, maintien des gestes barrières et de la distanciation sociale
  • possibilité d’accéder à tout événement rassemblant plus de 1 000 personnes en extérieur et en intérieur (pass sanitaire)
  • limite maximale de public présent adaptée aux événements et à la situation sanitaire locale
  • les discothèques demeurent fermées

Des freins d’urgence mis en place


Une étape importante sera marquée le 19 mai. A cette date, le couvre-feu sera alors décalé à 21 heures. Les terrasses des cafés et des restaurants pourront accueillir du public, avec 6 personnes maximum par table. Les commerces, les établissements culturels – musées, cinémas, théâtres, salles de spectacle avec public assis, monuments – ou les établissements sportifs pourront aussi rouvrir. Ces lieux devront se soumettre à des jauges et protocoles spécifiques. Le plan du déconfinement devrait s’organiser à l’échelle du pays « sauf situation sanitaire départementale dégradée« , a précisé l’Élysée. Des « freins d’urgence » pourront être actionnés en cas de dégradation de la situation sanitaire. Les 3 critères retenus sont un taux d’incidence de 400 pour 100 000 habitants, l’augmentation brutale du taux d’incidence et une menace de saturation des services de réanimation. Ce vendredi 30 avril, huit départements sont au-dessus de ce seuil de 400 cas : les Bouches-du-Rhône, l’Oise, Paris, la Seine-et-Marne, l’Essonne, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise.

Le taux d’incidence en Auvergne-Rhône-Alpes

Mise à jour quotiennement, la carte ci-dessous publiée par Santé publique France vous permet de connaître le taux d’incidence pour 100 000 habitants (semaine glissante) dans votre département.

Voici les taux d’incidence dans les départements d’Auvergne-Rhône-Alpes pour la semaine glissante du 20 au 26 avril pour 100 000 habitants.

  • Ain : 261,8
  • Allier : 235,4
  • Ardèche : 222,1
  • Cantal : 159
  • Drôme : 233,2
  • Isère : 250,4
  • Loire : 375,3
  • Haute-Loire : 280,2
  • Puy-de-Dôme : 371,5
  • Rhône : 353
  • Savoie : 248,8
  • Haute-Savoie : 195,9

La situation dans les grandes métropoles

Voici les taux d’incidence dans 4 métropoles d’Auvergne-Rhône-Alpes pour la semaine glissante du 20 au 26 avril.

  • Clermont-Ferrand : 305,7
  • Saint-Etienne : 397
  • Lyon : 372,8
  • Grenoble : 283,5

    Les tensions hospitalières

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients en réanimation pour cause de COVID semble esquisser une baisse. Jeudi 29 avril, on comptait 666 patients en réanimation pour cause de COVID.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Related posts

PHOTOS. Du sable du Sahara dans le ciel donne un air d’apocalypse à l’Auvergne-Rhône-Alpes

adrien

Les pneus hiver obligatoires dans les départements de montagne au 1er novembre 2021… dans des conditions encore floues

adrien

L’équilibre économique des 7 aéroports d’Auvergne-Rhône-Alpes pose question

adrien