royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

les étapes de la 72e édition décryptées par Bernard Thévenet


Le Critérium du Dauphiné 2020, qui aura lieu du 12 au 16 août prochains, traversera le Puy-de-Dôme, la Loire, l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. Décryptage du parcours de cette 72e édition avec Bernard Thévenet, directeur de l’épreuve, par ailleurs double vainqueur du Tour de France.

« Le plateau est exceptionnel ! » Bernard Thévenet est ravi. Rarement le Critérium du Dauphiné, qui débute mercredi 12 août à Clermont-Ferrand, n’aura attiré autant de têtes d’affiche. « Il manque juste Nibali », confie le directeur de l’épreuve. Cette 72e édition, raccourcie à cinq étapes en raison de l’épidémie de coronavirus, est une répétition générale pour le Tour de France (29 août – 13 septembre). Le double vainqueur de la Grande Boucle a décrypté pour nous les cinq étapes, qui passeront par le Puy-de-Dôme, la Loire, l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. « Ca ne va pas être facile de faire un top 10 sur le Dauphiné. »
 

 

Etape 1 : Clermont-Ferrand – Saint-Christo-en-Jarez

Mercredi 12 août
Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) – Saint-Christo-en-Jarez (Loire)
218,5 km
7 cols : un de deuxième catégorie, un de troisième catégorie, cinq de quatrième catégorie.

L’avis de Bernard Thévenet : « Cette étape a été remodelée à partir des recommandations de l’UCI (Union cycliste internationale). C’est un mix entre la première et la deuxième étape du Tour initial. C’est vallonné, un sprinter qui peut passer les bosses, comme Peter Sagan, peut s’imposer »

 

 

Etape 2 : Vienne – Col de Porte 

Jeudi 13 août
Vienne (Isère) – Col de Porte (Isère)
135 km
4 cols : un de première catégorie, un de troisième catégorie, un de quatrième catégorie, un hors-catégorie (arrivée au sommet, au Col de Porte, 17,5 km à 6,2 %, sommet à 1 331 m).

L’avis de Bernard Thévenet : « Ca convient plus à un puncher-grimpeur. Le final n’est pas très compliqué. Je ne vois pas de dégât chez les favoris. Je ne le vois pas s’engager dès ce premier col hors-catégorie (Col de Porte). C’est une bonne étape pour les baroudeurs, pour les équipes qui n’ont pas de leaders. On devrait assister à une arrivée spectaculaire. Un homme seul avec 5-6 minutes d’avance au pied du col de Porte peut s’imposer. »

 

La deuxième étape du Critérium du Dauphiné.

La deuxième étape du Critérium du Dauphiné.

© Critérium du Dauphiné

 

Etape 3 : Corenc – Saint-Martin-de-Belleville

Vendredi 14 août 
Corenc (Isère) – Saint-Martin-de-Belleville (Isère)
157 km
2 cols : un de première catégorie, un hors-catégorie (Col de la Madeleine, 17,3 km à 8,3 %, sommet à 2 000 m).

L’avis de Bernard Thévenet : « Cette étape est très proche de la 17e étape du Tour de France entre Grenoble et le col de la Loze, le 16 septembre. Avec comme principale difficulté le col de la Madeleine. Les coureurs vont avoir envie de se montrer, d’attaquer, de se tester avant le Tour. La descente va être acrobatique. Un bon descendeur peut faire un écart important, surtout si derrière, ça ne roule pas. Quelques grands noms peuvent perdre pied. Certains favoris pourraient être éjectés du général. »

 

La troisième étape du Critérium du Dauphiné.

La troisième étape du Critérium du Dauphiné.

© Critérium du Dauphiné

 

Etape 4 : Ugine – Mégève

Samedi 15 août 
Ugine (Savoie) – Mégève (Haute-Savoie)
153,5 km
6 cols : deux de première catégorie, deux de deuxième catégorie, un de troisième catégorie, un hors-catégorie (Montée de Bisanne, 12,4 km à 8,2 %, sommet à 1 723 m).

L’avis de Bernard Thévenet : « L’étape la plus difficile. On enchaîne avec un troisième jour de montagne. Ils n’ont pas fait un tel enchainement depuis bien longtemps, depuis le dernier Tour de France pour certains. Ca peut marquer. La montée de Bisanne va être difficile. Certaines équipes, comme au Tour de l’Ain, pourraient durcier la course dès la deuxième col, ou deux-trois cols avant la principale difficulté. J’ai l’impression qu’aujourd’hui, les équipes n’attendent plus forcément le dernier col avant de se montrer. »

 

 

Etape 5 : Mégève – Mégève

Dimanche 16 août
Mégève – Mégève (Haute-Savoie)
153,5 km
8 cols : un col de première catégorie, cinq cols de deuxième catégorie, un col de quatrième catégorie et un hors-catégorie (Col de Romme, 8,8 km à 8,9 %, sommet à 1 294 m).

« Le maillot de leader a changé plusieurs fois lors de la dernière étape ces dernières années. C’est ce qui s’était passé en 2017, quand Fuglsang avait devancé Porte à la 8e étape. Les équipes qui ne sont pas illustrées vont vouloir se montrer. Il risque d’y avoir des attaques dès le départ, avec des influence sur la course. Ca peut mettre le bazar dans le peloton. Il y a de bonnes bosses à passer, les leaders vont avoir intérêt à être costauds. Les nombreux cols incitent à attaquer, à partir du peloton. L’équipe du leader peut se faire déborder. »

 

Cinquième et dernière étape du Critérium du Dauphiné.

Cinquième et dernière étape du Critérium du Dauphiné.

© Critérium du Dauphiné

 

Les coureurs à suivre

A seulement 19 jours du départ du Tour de France, à Nice, bon nombre de favoris ont coché le Critérium du Dauphiné comme préparation. Une répétition générale pour les acteurs qui devraient animer les trois semaines de course de la Grande Bouclesur les étapes de haute-montagne. Voici les coureurs à suivre – une liste non exhaustive – lors du Critérium du Dauphiné : 

  • Mitchelton-Scott : Adam Yates (GBR)
  • Bahrain-McLaren : Mikel Landa (ESP)
  • Deceuninck Quick Step : Julian Alaphilippe (FRA)
  • UAE Team Emirates : Tadej Pogacar (SLO)
  • Movistar Team : Enric Mas, Marc Soler, Alejandro Valverde (ESP)
  • EF Pro Cycling : Tejay Van Garderen (USA), Rigoberto Uran, Sergio Higuita (COL)
  • Trek-Segafredo : Richie Porte (AUS)
  • AG2R La Mondiale : Romain Bardet (FRA)
  • Groupama-FDJ : Thibaut Pinot (FRA)
  • Cofidis, Solutions Crédits : Guillaume Martin (FRA)
  • Team Arkea-Samsic : Warren Barguil (FRA), Nairo Quintana (COL)
  • Team Ineos : Christopher Froome (GBR), Egan Bernal (COL), Geraint Thomas (GBR)
  • Israel Start-Up Nation : Dan Martin (IRL)
  • Astana Pro Team : Miguel Angel Lopez (COL)
  • Team Jumbo-Visma : Tom Dumoulin, Steven Kruijswijk (HOL), Primoz Roglic (SLO).





Source France 3

Related posts

Coronavirus et municipales : un second tour en juin ? Elus et candidats divisés en Isère, Savoie et Haute-Savoie

adrien

la grande rivale de la skieuse Tessa Worley, Viktoria Rebensburg, annonce la fin de sa carrière

adrien

3 moments forts à retenir du débat du second tour à Annecy (Haute-Savoie) diffusé sur France 3 Alpes

adrien