royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

Municipales 2020 : à Annecy, François Astorg et Frédérique Lardet officialisent leur alliance pour le second tour



A lui la mairie d’Annecy, à elle la présidence de l’agglo. Telle serait la répartition des rôles en cas de victoire le 28 juin. C’est ce qu’ont annoncé François Astorg et Frédérique Lardet dans une conférence de presse organisée ce dimanche à Annecy pour officialiser leur alliance en vue du second tour de l’élection municipale.

Après plusieurs jours de discussions, la députée dissidente LREM Frédérique Lardet de la liste « Annecy respire » rejoint donc François Astorg (ex-EELV) et sa liste « Réveillons Annecy ! ». Une union présentée comme celle de « l’écologie et l’économie » par Frédérique Lardet, qui veut incarner « un visage économique pro-entreprises » aux côtés du candidat écologiste. 

 

 

Tractations d’entre-deux tours

Pour parvenir à cette fusion, les candidats avaient repris « dès la fin du confinement » les discussions entamées au soir du premier tour puis interrompues durant l’épidémie de Covid-19.

La tête de liste d’ »Annecy respire » avait aussi reçu une proposition de la part du maire sortant Jean-Luc Rigaut (UDI). « Il m’a approchée personnellement lundi dernier pour discuter sur une alliance éventuelle« . Mais les colistiers de Frédérique Lardet ont finalement voté à 60% pour un rapprochement avec le candidat écologiste.

« On a bien vu que nos états d’esprit et nos méthodologie de travail étaient très proches et qu’il y avait possibilité de débattre sur des sujets qui pouvaient nous opposer et qui nous opposeront, il ne faut pas se mentir« , reconnaît Frédérique Lardet.

De son côté, François Astorg avait également approché le 4e candidat qualifié pour le second tour, Denis Duperthuy, mais celui-ci a refusé la possibilité d’une alliance. La liste « Réveillons Annecy », qui s’appuie sur un « Parlement » composé d’une centaine de personnes, a finalement voté hier soir en faveur d’une fusion avec « Annecy respire » au terme de trois heures de débat.
 

« Différences d’appréciation »

Entre une députée qui se présente elle-même comme « plutôt de droite » et une liste à la tendance écologiste ancrée à gauche, une telle alliance peut surprendre.

François Astorg reconnaît que la présence sur la liste de son ancienne concurrente de personnalités marquées à droite a été « une des questions« . »Il était hors de question pour nous que des personnes qui n’étaient pas pour le mariage pour tous par exemple, ou qui montraient des signes de climatoscepticisme puissent être sur la liste« , affirme François Astorg, ajoutant que cette question a été « débattue et réglée« .

De même, l’ancrage à gauche de la liste « Réveillons Annecy ! » a été « un point important » des discussions entre Frédérique Lardet et ses colistiers. « Avec La République en Marche, le groupe majoritaire auquel j’appartiens encore même si je ne suis plus dans le mouvement, on a l’habitude de gérer ces différences d’appréciation« , ajoute Frédérique Lardet.

« Je pense qu’on fait un bon alliage« , affirme François Astorg, qui réfute la logique du « tout sauf Rigaut ». « Moi ce n’est pas ça qui m’intéresse,ce qui me motive c’est le territoire« , se défend le candidat avant de conclure : « si on fait alliance c’est pour gagner ce territoire« .

 



Source France 3

Related posts

Repentin à Chambéry, Astorg à Annecy… Les surprises du 2nd tour dans les Alpes

adrien

TripAdvisor déconseille la destination France, l’office du tourisme de Thonon-les-Bains demande réparation

adrien

VIDEO. Highline : Nathan Paulin réalise une traversée de 650 m au dessus du glacier d’Argentière en Haute-Savoie

adrien