royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

Pollens de graminées : alerte rouge dans onze départements d’Auvergne-Rhône-Alpes



Il ne fait pas bon être allergique au pollen. Onze départements d’Auvergne-Rhône-Alpes – Isère, Savoie, Haute-Savoie, Drôme, Ardèche, Rhône, Loire, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Cantal et Allier – sont placés en alerte rouge pour les pollens de graminées ce dimanche 24 mai. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) appelle les habitants à la vigilance dans ces zones où le risque d’allergie est très élevé.

« Pour ce long week-end de l’Ascension, les allergiques devront se méfier des pollens de graminées dont les concentrations sont en hausse sur l’ensemble du territoire », prévient l’association. En raison de l’épidémie de Covid-19, de nombreux sites de mesure sont à l’arrêt. Mais le RNSA publie une carte basée sur « les données des sites qui fonctionnent, les observations phénologiques, les retours cliniques de nos médecins sentinelles, les prévisions météorologiques, et bien sûr, (son) expertise ».
 

Températures en hausse, grand soleil… Les prévisions ne sont pas bonnes pour les habitués du rhume des foins. Le front pluvieux de samedi leur a offert un court répit en venant plaquer les pollens au sol. Mais le beau temps est de retour dès ce dimanche, et avec lui les fortes concentrations de pollens.

« La dernière semaine du mois de mai s’annonce douce et très ensoleillée et les concentrations de pollens de graminées seront très fortes », ajoute le RNSA dans son dernier bulletin. Et l’autre mauvaise nouvelle, c’est que la saison pollinique des graminées ne fait que commencer. Le pic se situe généralement en juin.

 

Ce qu’il faut faire, et ce qu’il faut éviter quand on est allergique

D’ici là, les personnes allergiques « doivent rester très vigilantes, bien suivre leurs traitements et ne pas hésiter à consulter un médecin ou un allergologue en cas de symptômes ». La France se déconfine tout juste et le nouveau coronavirus continue de circuler sur le territoire, raison pour laquelle il faut rester sur ses gardes.

Hubert Bigot, ORL à Sallanches (Haute-Savoie), conseille aux souffrants d’allergies nasales de « toujours porter un masque », un éternuement pouvant largement répandre le Covid-19 dans l’air et sur les surfaces, même pour un porteur asymptomatique.
 

Le médecin met aussi en garde contre l’utilisation de médicaments à base de corticoïde « en prévention des allergies. Ce n’est pas interdit, mais on peut éviter », complète-t-il. Ils seraient susceptibles de favoriser les infections, Covid-19 y compris.

Outre le port du masque, le RNSA livre une série de conseils pour limiter son exposition aux pollens : « rincez vos cheveux le soir, aérez au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil, évitez de faire sécher le linge à l’extérieur, gardez les vitres des voitures fermées, évitez les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens ». Et si vous habitez dans une grande ville, mieux vaut redoubler de vigilance. La pollution peut exacerber les allergies aux pollens.

 



Source France 3

Related posts

Livres de montagne : Catherine Destivelle publie un “Mont-Blanc pour les nuls” illustré

adrien

voici où se trouvent les 571 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien

voici où se trouvent les 438 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien