royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

pour Pauline Ferrand-Prevot, c’est « un coup de boost pour le cyclisme féminin »



Elle est sélectionnée pour les JO de Tokyo en VTT, mais la touche-à-tout du vélo a aussi brillé sur route. Elle nous a livré son avis sur l’organisation d’un Tour de France Femmes en 2022, lors de son passage aux Gets, en Haute-Savoie, lors de l’étape de coupe du monde de VTT.

Elle est double championne du monde en titre de cross-country mais ce maillot arc-en-ciel, Pauline Ferrand-Prevot l’a d’abord endossé sur la route.

En 2014, elle était devenue la meilleure cycliste du monde sur la course en ligne en s’imposant au sprint en Espagne. 

Le cyclisme féminin, c’est son rayon.

A l’issue de l’étape du coupe du monde aux Gets, on ne pouvait donc pas résister à l’envie de lui demander ce qu’elle pense de l’organisation d’un Tour de France féminin en 2022.

ASO, la société organisatrice du Tour, l’a officialisé juste avant le début du Tour de France 2021. 

« C’est une bonne chose pour le cyclisme féminin et pour le cyclisme féminin français. On arrive à un stade où on est un peu plus égaux donc c’est une bonne chose pour notre sport mais aussi pour notre communauté », commente la championne. 

 



durée de la vidéo: 01 min 03

Tour de France Femmes. L’avis de Pauline Ferrand-Prevot


Une communauté mobilisée depuis le milieu des années 2010 derrière les coureuses de Donnons des Elles au vélo J-1. Ces filles-là sont amateures mais elles font le Tour de France dans son intégralité un jour avant les hommes.

« Si on peut le faire, les professionnelles sont largement capables de le faire », nous confiaient-elles sur l’étape entre Albertville et Valence ce lundi.

Du reste, leur marraine n’est autre que l’actuelle championne de France du contre-la-montre : Audrey Cordon-Ragot, qui a roulé avec elles en Bretagne.

 


« Plus de médiatisation »


Pour Pauline Ferrand-Prevot, le retour d’un peloton féminin sur la Grande Boucle près de 35 ans après le dernier maillot jaune de Jeannie Longo, c’est « avant tout avoir un peu plus de médiatisation de notre sport et du coup plus de sponsors. Tout va s’enchaîner et je pense que ça va mettre un coup de boost à notre sport ».

Un coup de boost nécessaire. Actuellement les licenciées ne représentent qu’un cycliste sur dix environ dans les clubs. La fédération française de cyclisme a d’ailleurs lancé une campagne de communication pour essayer d’encourager les femmes à enfourcher un vélo, quel qu’il soit.

 



durée de la vidéo: 01 min 48

Le peloton féminin de Donnons des Elles au vélo

Un Tour de France, pour faire rêver des petites filles

Pour Marie Troccaz, qui participe à son premier Tour de France avec Donnons des Elles au vélo, « ce Tour de France Femmes va sûrement ramener énormément de femmes à la FFC et des jeunes filles et des petites filles qui vont vouloir faire comme les professionnelles et avoir autant d’émotions dans les courses », estime la Drômoise.

 


Quant au format, limité à huit étapes quand les hommes en parcourent vingt-et-une, ce n’est pas une déception pour Pauline Ferrand-Prevot. 

« Je pense que 8 jours c’est déjà bien parce qu’il y a quand même pas mal de différences de niveaux entre les filles de devant et de derrière. C’est bien que ce soit quelque chose de faisable, de réalisable, et qui n’incite pas à des débauches un peu bizarres », dit-elle dans un sourire, faisant sans doute allusion à la tentation du dopage.

 


Départ le 24 juillet 2022

Alors, la championne du monde sera-t-elle au départ le 24 juillet 2022 ?

Peut-être si l’on en croit ce qu’elle confiait à nos confrères de franceinfo début juin : « je ne me suis jamais rien interdit, et j’aime le vélo de route ». 

Marie Troccaz est elle catégorique. « Moi ? Ah non, c’est pas mon métier (rires). Le Tour de France, je le fais par pur plaisir et par goût de l’effort et pour montrer que c’est possible de faire du vélo en tant que femme ».

 





Source France 3

Related posts

le Conseil d’Etat peut-il autoriser l’ouverture des remontées mécaniques ?

adrien

« une ambiance du diable » pour le match France-Suisse à Saint-Gingolph, village à cheval sur la frontière

adrien

« L’impact économique s’étend bien au-delà de notre territoire »

adrien