royalparcevian.com
Haute Savoie

quelles sont les 13 villes d’Isère, Savoie et Haute-Savoie choisies pour accueillir des athlètes ?

Table des matières


Treize sites d’Isère, Savoie et Haute-Savoie ont été sélectionnés pour accueillir des délégations du monde entier avant les JO-Paris 2024. Que va-t-il s’y passer ? Où se trouvent-ils ? On fait le point.

Voiron, Les Gets, Aix-les-Bains… Treize sites ont été labellisés Centre de préparation aux Jeux olympiques de Paris 2024 dans les Alpes du nord. Treize villes où des délégations du monde entier pourront venir le temps d’un stage de préparation, ou comme base arrière pendant les JO.

« Plus de 600 centres se sont portés candidats » en France pour accueillir des champions dans de nombreuses disciplines avant les Jeux olympiques et paralympiques. Mais être labellisé Centre de préparation ne signifie pas automatiquement que des athlètes vont venir y établir leur camp de base.

 

Cette liste de territoires labellisés est remise aux comités nationaux olympiques et paralympiques qui choisissent où envoyer leurs athlètes, sur quelle période et sur quelle durée. Si le centre est choisi par une délégation, les athlètes pourront venir s’y entraîner dès 2020 « et pour toute la durée de l’olympiade ».

Retrouvez ci-dessous la liste complète des villes et centres sélectionnés par le comité olympique. Et France 3 Alpes vous liste les 13 sites retenus en Isère, Savoie et Haute-Savoie.

 

 

Isère

Dans le département de l’Isère, les installations de Bourgoin-Jallieu, Echirolles ou encore Sassenage ont été sélectionnées. Le Pays Voironnais pourrait, lui, accueillir jusqu’à cinq délégations en même temps dans cinq disciplines différentes au sein du Tremplin sport formation. Athlétisme, badminton, basket, BMX et triathlon : autant de disciplines olympiques et paralympiques réunies sur un terrain de jeux de 18 hectares.

« Comme tout le monde, on voudrait bien (avoir) les Etats-Unis en basket ! C’est la discipline qu’on souhaiterait avoir. Après, il n’y a pas de rêve particulier. Rien que le fait d’accueillir des équipes étrangères sur le site en préparation de ces Jeux, c’est déjà super », se réjouit le directeur de Tremplin sport formation à Voiron, Franck Volpi.

 

 

Savoie

Les délégations étrangères pourront venir se mettre au vert à Aix-les-Bains. Un cadre hors pair, et surtout des installations validées par le meilleur sprinter français : Christophe Lemaitre, médaillé de bronze aux JO de Rio. « Très certainement que beaucoup de pays ou de comités d’organisation vont s’isoler et rester tranquilles en attendant de monter dans la compétition en elle-même. Il faut aussi savoir qu’on ne peut rentrer au village olympique que trois jours avant les épreuves », explique l’entraîneur de Christophe Lemaitre, Thierry Tribondeau. En Savoie, Aiguebelette, Albertville, Les Saisies et Tignes ont également été retenus comme sites d’entraînement olympique et paralympique.
 

 

Haute-Savoie

En Haute-Savoie, Les Gets, La Clusaz, Evian-les-Bains et Morzine font également partie de la liste des 620 sites français en lice pour séduire les délégations olympiques. Les stages en altitude, prisés avant les compétitions, pourraient faire des Alpes une destination de prédilection des champions du monde entier.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Related posts

Un plongeur de Haute-Savoie s’attaque à un saut record pour aider un jeune handicapé

adrien

Thonon-les-Bains propose aux habitants un achat groupé d’électricité verte

adrien

EN IMAGES. Au sommet du mont Blanc, l’odyssée estivale de deux Italiens amputés

adrien