royalparcevian.com
Haute Savoie

quels sont les résultats en Savoie et Haute-Savoie ?



Cinq sièges en jeu et peu de surprises. Les élections sénatoriales de dimanche ont conforté la droite en Savoie et Haute-Savoie. La gauche et les écologistes, en embuscade pour se faire une place au Sénat, ont vu leurs espoirs douchés.

Les grands électeurs ont livré leur verdict sans grande surprise en Savoie et Haute-Savoie. Cinq sièges étaient en jeu lors des élections sénatoriales dont le scrutin se déroulait dimanche 27 septembre. Seuls les élus locaux – maires, députés, conseillers départementaux… – étaient appelés aux urnes. Et la droite est parvenue à maintenir ses positions dans les Alpes du nord.

Qui sont les sénateurs ? Que faut-il retenir de ces élections ? France 3 Alpes fait le point.

 

Un nouveau sénateur en Savoie

C’est la nouveauté de ce scrutin. Sénateur LR de la Savoie pendant 23 ans, Jean-Pierre Vial ne se représentait pas. La question était donc de savoir quel candidat profiterait de ce siège vacant. Il s’agit finalement du maire divers-droite des Echelles Cédric Vial, 42 ans, qui a coupé court aux espoirs de la gauche souhaitant ravir un siège. Conseiller régional depuis 2018, après la démission de Patrick Mignola, Cédric Vial est également président de la communauté de communes de Coeur de Chartreuse.
 

Moins de suspense pour le second siège. Martine Berthet, sénatrice LR de la Savoie depuis 2017, a été réélue dimanche. Ancienne maire d’Albertville, elle est également conseillère départementale depuis 2015. Un autre candidat était en lice : l’ex-maire de Chambéry Michel Dantin (LR), battu aux dernières municipales. Arrivé en troisième position ex-aequo avec Cédric Vial au premier tour, il s’est résolu à se désister face à la menace du divers-gauche André Vairetto, proche de Thierry Repentin, nouveau maire PS de Chambéry.

 

Les trois sénateurs reconduits en Haute-Savoie

On prend les mêmes et on recommence. Les trois sénateurs dont le siège était remis en jeu ce dimanche étaient candidats à leur réélection. Tous trois ont été renouvelés par les 1974 grands électeurs, sans trop de difficulté. Et sans trop de surprise non plus.

Le centriste Loïc Hervé, Cyril Pellevat (LR) et Sylviane Noël (LR) conservent donc leur siège. Six listes étaient en présence pour trois sièges à pourvoir. Dans le lot, Jeannie Tremblay-Guettet (EELV) menait une liste de rassemblement de la gauche. Après la percée des écologistes aux dernières municipales à Annecy, les Verts espéraient voir les ambitions se concrétiser à la chambre-haute. Mais la candidate, également première adjointe à Faverges-Seythenex, n’est pas parvenue à faire basculer la Haute-Savoie, ancrée dans le centre-droit.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Related posts

Qui est l’Isérois Florian Jouanny, favori des championnats de France de paracyclisme sur route en Haute-Savoie ?

adrien

Annulation en cascade des classes de neige, les professionnels en montagne tirent la sonnette d’alarme

adrien

maintien de la fermeture des discothèques, la profession menace de saisir le conseil d’Etat

adrien