royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

qui est François Astorg, le nouveau maire écologiste d’Annecy ?



Il a fait basculer la capitale de la Haute-Savoie. François Astorg est le nouveau maire écolo de la commune nouvelle d’Annecy. Il prend la place de Jean-Luc Rigaut (UDI) qui briguait un troisième mandat. Mais qui est-il, comment est-il arrivé là ?

C’était un bastion imprenable du centre-droit depuis 1953 et voilà qu’Annecy bascule lors des élections municipales de 2020. François Astorg vient de ravir son fauteuil de maire à Jean-Luc Rigaut qui briguait un troisième mandat. Le voilà à la tête de la commune nouvelle d’Annecy, issue de la fusion, début 2017, de six villes haut-savoyardes. Mais qui est François Astorg ?
 

Sa vie privée

François Astorg a 58 ans. Né à Paris, il s’est installé à Annecy il y a une vingtaine d’années. Il se définit comme un autodidacte.
Tour à tour coursier, vendeur dans un magasin de sport, moniteur de planche à voile… Il abandonne finalement les métiers du sport pour reprendre des études suite à un accident de la vie. Et il devient en 2003 consultant en management et développement des entreprises
 

Son engagement écolo

Côté politique, il s’engage à Europe Ecologie Les Verts en 2009. « Mon déclic pour l’écologie fut la découverte des dégâts des filets de pêche dérivants qui ravagent les fonds marins. Je me suis dit qu’il fallait stopper les excès de ce monde et en réinventer un nouveau. »
Il participe, en 2014, à la création du Grenelle des Transports et de la qualité de l’air du bassin annécien avec une quinzaine d’associations qui militent pour le développement des mobilités douces.
Il quitte finalement EELV en 2016 pour avoir les mains libres et privilégier l’action sur le terrain. Il veut faire de la ville un modèle de transition écologique, climatique et sociale.
 

Son chemin vers la mairie

En 2014, François Astorg était déjà candidat à la mairie d’Annecy avec l’étiquette EELV. Au premier tour, il recueille 10,59% des voix, se qualifiant pour le second tour avant de se rallier à Denis Duperthuy, candidat du Parti socialiste. Depuis 6 ans, il siège dans l’opposition au conseil municipal. « Il y a 6 ans, j’étais un militant passionné mais qui manquait un peu d’expérience. Aujourd’hui, je suis plus mûr, j’ai pris des coups dans la figure (…) J’ai une vision aujourd’hui beaucoup plus claire sur l’avenir de la ville » expliquait-il en décembre dernier à nos confrères de l’hebdomadaire savoyard Le Faucigny. Alors qu’il venait d’être désigné tête de liste du mouvement « Réveillons Annecy » au terme d’une démarche novatrice. Un vote au « jugement majoritaire », les votants s’exprimant sur la qualité des candidats.
 

Une alliance inattendue entre deux tours

Après le confinement, François Astorg s’allie avec la députée dissidente LREM Frédérique Lardet . Un mariage de la carpe et du lapin selon certains mais François Astorg assume, il veut faire basculer la ville. « On ne peut pas continuer à avoir un centralisme politique et technocratique autour uniquement de l’Hôtel de ville d’Annecy » se justifie-t-il. Les résultats du deuxième tour des élections municipales lui donnent raison.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets



Source France 3

Related posts

selon le Medef, en Auvergne Rhône Alpes, 93% des salariés veulent poursuivre

adrien

Météo France : “Nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle canicule” dans les Alpes du nord cet été

adrien

CARTE. Coronavirus COVID 19 : voici où se trouvent les 1465 malades hospitalisés en Auvergne-Rhône-Alpes

adrien