royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

stoppé par la crise du Covid, le déneigement des grands cols des Alpes a repris


Covid oblige, le déneigement a démarré cette année avec un peu de retard. Les chantiers étaient à l’arrêt. Ils ont repris avec le déconfinement. Quelques-uns sont déjà ouverts, mais il faudra attendre la mi-juin pour les plus grands, comme celui de l’Iseran, le plus haut des Alpes françaises.

Le col de l’Iseran culmine à environ 2 764 m d’altitude, en Savoie. Premier col routier des Alpes françaises par son altitude, c’est même le plus haut col de montagne routier de toutes les Alpes, qui fait la liaison entre Tarentaise et Maurienne.

Le secteur est très exposé aux avalanches, et la neige ces derniers temps est tombée en abondance. Les techniciens du département sont prudents. Ils sont tous équipés d’ARVA (appareils de recherche de victimes d’avalanches) et restent très vigilants.

Ce 1er juin, il reste encore 4 kms de route à « retrouver » sous la neige. Une épaisseur de 3 à 4 mètres a enfoui le tracé. L’opération n’est pas si simple, mais les équipes sont rodées. Elles s’en occupent tous les ans.

A bord de sa machine, Didier a une longue expérience. Voilà 30 ans qu’il est à la manoeuvre, tous les printemps, pour « remettre la route au noir ». Autrefois « il fallait repérer la route avec une sonde, et en fonction du son, on savait où se trouvait l’asphalte » raconte-t-il. « A présent c’est plus moderne, cela se fait de facon automatique, avec un GPS, le tracé a été enregistré l’été ». Une modernité qu’il regrette ?  » Ben… c’est quand même plus rapide, et surtout ça tombe tout de suite juste ». 

Malgré le GPS et les nouvelles technologies, il faut régulièrement affiner le repérage

Malgré le GPS et les nouvelles technologies, il faut régulièrement affiner le repérage

© Franck Ceroni France 3 Alpes

 

 

Reportage L.Chadefaux, F.Ceroni & L. Bouchaud

 

Il reste encore du travail. Le Col de l'Iseran doit ouvrir le 11 juin

Il reste encore du travail. Le Col de l’Iseran doit ouvrir le 11 juin

© Franck Ceroni France 3 Alpes

Le Département de la Savoie a annoncé que les cols alpins frontaliers avec l’Italie (Col du Petit-Saint-Bernard et col du Mont-Cenis) « resteront fermés tant que les restrictions aux frontières seront en vigueur » (pour l’instant jusqu’au 15 juin).

Le col du Grand-Saint-Bernard, où la neige est loin d’avoir fondu, comme en témoigne la page Facebook de la Place du Village.

Les cols du Glandon, en Maurienne (Savoie) et du Galibier (entre Savoie et Hautes-Alpes) ont été ouverts ce vendredi 28 mai.

Le mythique col de la Croix de Fer, à 2065 mètres d’altitude, classé hors catégorie a été dégagé. Les opérations avaient démarré dès le 6 avril.

Pour connaître le calendrier de l’ouverture des cols Alpins en Savoie , c’est ICI, en Haute-Savoie sur le site Inforoute74, et en Isère sur le site Itinisère.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source France 3

Related posts

Les écologistes s’imposent à Lyon comme dans la région Auvergne Rhône-Alpes

adrien

Les stations de ski mobilisées pour sauver les vacances de février

adrien

les mobilisations prennent de l’ampleur dans les Alpes

adrien