royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

un tchèque de 35 ans se tue lors d’une chute, la course TDS neutralisée pour 1200 coureurs



Un accident grave s’est produit dans la nuit de mardi à mercredi, sur le parcours de la TDS, l’une des six courses de l’UTMB (l’Ultra trail du Mont-Blanc). Un concurrent tchèque a chuté dans le secteur de Pralognan (Savoie). Il est mort des suites de ses blessures. L’épreuve a été interrompue.

Un grave accident a entraîné la neutralisation de la TDS, l’une des six courses de l’UTMB qui se déroulent toute la semaine entre Savoie, Haute-Savoie et Italie. Un coureur de nationalité tchèque a chuté dans la nuit de mardi à mercredi. Malgré l’intervention des secours, il est mort sur place.

La nouvelle a été annoncée ce mercredi matin lors d’une conférence de presse à Chamonix. Le coureur tchèque qui a chuté au 62e kilomètres de la TDS (acronyme de « Sur les Traces des Ducs de Savoie ») est décédé. Selon les informations communiquées par la direction de la course, « il a succombé à ses blessures« . Les organisateurs se déclarent « attristés par cette nouvelle » et présentent « leurs condoléances à ses proches« . 

L’annonce de l’accident avait été relayée sur les réseaux sociaux tôt ce matin. « Le comité de course de l’UTMB® Mont-Blanc a été informé de la chute d’un coureur tchèque de la TDS® dans la descente du Passeur de Pralognan au km 62,3 à 00:25. L’équipe de secours présente au sommet du col est intervenue sur place immédiatement après la chute. L’intervention a été complétée par un secours héliporté« , indiquaient les organisateurs de l’épreuve.

Selon les premiers éléments, le coureur était âgé de 35 ans. Il aurait fait une chute de plusieurs dizaines de mètres sur un chemin escarpé. Le médecin, arrivé avec le PGHM sur place, a tenté de poursuivre la réanimation, avant de constater le décès du traileur, a indiqué à l’AFP Patrice Ribes, commandant du PGHM de Savoie. Une enquête du parquet d’Alberville a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident.

Pour permettre à l’hélicoptère d’atterrir, en pleine nuit, et aux secouristes d’intervenir, la direction de la course a décidé de neutraliser l’épreuve au niveau du passage délicat « le Passeur de Pralognan ». Les coureurs qui n’avaient pas encore franchi ce secteur ont été invités à redescendre vers Bourg-Saint-Maurice. Au total, environ 1200 coureurs se sont retrouvé coincés à 2500 mètres d’altitude. Sur les réseaux sociaux, des photos de la nuit circulent. On découvre des coureurs qui empruntent la descente en s’abritant sous des couvertures de survie pour se protéger du froid.

Les naufragés de la nuit étaient attendus par les organisateurs à Bourg-Saint-Maurice. Ils devaient être ramenés en car à Chamonix.

La course a été maintenue pour ceux « ayant déjà passé Le Passeur de Pralognan avant l’accident », précisent les organisateurs.

 





Source France 3

Related posts

éboulement de Bossey, les habitants ne pourront pas regagner leur maison de sitôt

adrien

des séjours linguistiques pour apprendre l’anglais « chez ses voisins »

adrien

les pompiers toujours sur place, dix personnes ont passé la nuit dans un gymnase

adrien