royalparcevian.com
Image default
Haute Savoie

VIDEO. Salomon crée un masque anti-covid adapté au sport en plein air



La marque de sport proposera dès le 15 février un masque spécialement conçu pour les sportifs de haut niveau et les amateurs désireux de se protéger davantage du virus. Elle s’est adossée à un designer lyonnais et à la PME ardéchoise Chamatex pour produire ce masque de catégorie 1. 

Il aura fallu 11 mois de recherches à la marque spécialisée dans le sport en plein air, pour parvenir à concrétiser ce projet. A Annecy, Salomon s’y est mis dès le 1er confinement.

Avec deux partenaires rhone-alpins (Chamatex en Ardèche et le groupe Zebra près de Lyon), l’entreprise est parvenue à mettre au point un masque respirant de catégorie 1. Un véritable défi. Elle s’est appuyée sur son expertise des textiles techniques. L’entreprise de textile ardéchoise Chamatex est leader mondial des textiles pour les combinaisons des pilotes de Formule 1.

Le trio rhônalpin redonne de l’espoir aux sportifs grâce à un masque spécialement conçu pour permettre l’activité physique, même intense, en toute sécurité.

Les deux modèles de masques, l’un pour la course, l’autre pour le ski, sont conçus à partir de matériaux en microfibres alliant légèreté et maintien et n’ont aucune couture pour plus de confort et de filtration. 

Jérémie Mellet, responsable de la validation des projets innovation chez Salomon a été le premier « cobaye » : « L’un des soucis était que le masque finissait par coller à la bouche et empêchait de respirer, j’ai couru longtemps, et à plusieurs reprises, au début je gagnais 5 minutes, puis 15, puis 1 heure à 12 kms heures ».

Une vingtaine de testeurs, et une douzaine d’athlètes sponsorisés ont pu tester ces masques et ainsi faire évoluer le modèle.  Il a fallu passer par 20 prototypes au total pour parvenir jusqu’au produit final.

Le premier défi était physiologique : les matériaux utilisés devaient être capables de filtrer la taille des molécules virales et des particules de pollution, tout en laissant passer le CO2 expiré dans de multiples environnements, par journée chaude et très froides.

La partie la plus technique? « L’innovation c’est vraiment d’avoir inséré cette grille, il fallait avoir du volume, afin d’éviter que la matière, quand elle est  mouillée, ne vienne pas coller à la bouche » , assure Patrick Leick, responsable des projets innovation Footwear.

Un masque filtrant à 90% qui permet de respirer grâce à une cage polyester. L’objectif est de produire, en France, au moins 10 000 masques par mois. 

« Il y avait vraiment urgence », souligne Guillaume Meyzenq, vice-président du département Footwear, « sur le plan sportif et individuel, mais aussi pour soutenir tout un pan économique qui souffre, il faudra sans doute aussi une éducation du consommateur à long terme », estime-t-il, à l’heure où les remontées mécaniques en station sont fermées, tout comme les salles d’activités sportives.

 

 Il faut compter 18 euros pour le masque été, 38 pour la version hiver. La commercialisation est prévue le 15 février, dans un premier temps uniquement en ligne, sur le site Salomon puis plus tard en magasin.

 



Source France 3

Related posts

un épisode moins visible à l’oeil nu, mais un impact flagrant sur la neige

adrien

VIDEO. Le COVID-19 derrière les barreaux, au Centre Pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier en Isère

adrien

Annulation de l’épreuve de coupe du monde de Biathlon prévue mi-décembre au Grand Bornand en Haute-Savoie

adrien